Journée de l'apprentissage-s'orienter

Dans le cadre de cette journée intercantonale de l'apprentissage, Format A3 s'intéresse à l'orientation professionnelle.

Un futur apprenti et ses parents ont accepté de nous parler de ce qu’il faut bien appeler un parcours du combattant pour décrocher une place d’apprentissage. Et nous avons trois invités, Valentine Jeanneret, psychologue conseillère en orientation professionnelle à l’OP Jura bernois, Andreas Häfeli,
chef du centre d’orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire à Delémont ainsi que Jean-Marie Fragnière, chef de l'Office de l'orientation scolaire et professionnelle du canton de Neuchâtel.

Parcours du combattant pour décrocher une place d'apprentissage, l'expression est-elle correcte? C'est Jean-Marie Fragnière qui répond:

Valentin a 16 ans, il est en dernière année d’école en section pré-professionnelle à Neuchâtel. Avec l’aide de ses parents qui se sont beaucoup investis pour l’accompagner dans ses recherches, Valentin a décroché une place d’apprentissage de forestier-bûcheron. Une formation qui va débuter le 19 août prochain.
Pour trouver sa voie, Valentin est parti de ses intérêts, des intérêts confirmés par toute une série de stages :

Andréas Häfeli nous livre sa réaction au témoignage de Valentin:

Véronique et Olivier Foulon sont les parents de Valentin. Des parents qui ont donné de leur personne pour accompagner et entourer leur fils dans ses recherches:

Avec cette famille, on a l'exemple d'une collaboration exemplaire entre l'enfant, les parents et les services de l'orientation professionnelle. Cette collaboration est-elle le secret de la réussite? La réponse de Jean-Marie Fragnière:

Merci  à tous nos invités et en particulier à Valentin et à ses parents qui ont accepté de témoigner des difficultés mais aussi des joies de ce parcours.

Format A3
Partager
Link

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives des émissions