Une question d'heure

Moitié de visage de Sarkozy et Hollande

Dimanche 6 mai, la France connaîtra à 20h le visage de son nouveau président. Et dès le premier tour de l'élection présidentielle, les média, français mais aussi suisses et belges, ont été menacés de poursuites judiciaires si les chiffres étaient publiés avant l'heure fatidique de 20h. Parce que dans certaines grandes villes, les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 20h.

Parmi les journalistes suisses qui ont exprimé leur incompréhension devant ces menaces, il y a Pierre Rutschi, le rédacteur en chef de la Tribune de Genève.

Nous lui avons demandé si ces menaces l'énervaient:

Format A3
Partager
Link

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives des émissions