Comment faire accepter les turbines

L'installation d'une éolienne Zoom sur « L'installation d'une éolienne » (touche ESC pour fermer)
L'installation d'une éolienne... les nombreuses étapes rebutent parfois les promoteurs

Comment faire passer les projets d’implantation d’éoliennes auprès de la population ? La question était au cœur d’une rencontre internationale d’experts, qui s’est tenuecette semaine à Bienne. Des membres de l’Agence Internationale de l’Energie ont partagé leur expérience avec des acteurs suisses de l’énergie éolienne. L’un d’eux est avec nous ce matin, Lionel Perret, de Suisse Eole.

La Matinale
Partager
Link

Commentaire

Ajouter un commentaire
Myrisa Jones

Myrisa Jones, Yverdon-les-Bains

17.06.2012 08:54

M.Perret ne parle pas du tout de la production dérisoire attendue pour ces centaines de machines de 200m de haut qui auront un impact environnemental, paysager, sociale et sanitaire inédit en Suisse: quelques pour cent par année, équivalent à 4 ou 5 ans de l'augmentation de la consommation totale du pays.
C'est un fonctionnement moyen par année de 1200-1500 h jour, soit un jour sur 6, car la Suisse n'est pas un pays de vent mais d'hydraulique...
Si nous mettons en balance cette production intermittente avec les surfaces de territoire naturels et semi naturels qui doivent être utilisés pour installer ces immenses complexes industriels, nous constatons que cela ne vaut tout simplement pas la peine.
Il y a des solutions plus intelligentes, plus durables et moins dommageables pour la collectivité dans son ensemble, c'est à dire y compris pour les habitants des régions périphériques qui doivent soit-disant se sacrifier dans l'intérêt public.

Par exemple en couvrant de panneaux solaires les infrastructures existantes, nous produirions beaucoup plus d'électricité, mais en protégeant vraiment le peu de patrimoine naturel qu'il reste en Suisse.
M.Perret ne parle pas non plus des 5 à 8 centrales à gaz annoncée par la Confédération qui accompagnent inévitablement les parcs éoliens, pour justement pallier à leur intermittence...
Lorsqu'il dit que la communication a été mal faite dès le début, il oublie de dire que cela continue. C'est justement parce que les gens se rendent compte que les promoteurs leurs cachent la réalité des impacts, notamment visuels et sonores considérables, qu'ils ne veulent pas ces gigantesques machines au-dessus de leur tête...
Les revenus versés aux communes sacrifiées sont dérisoires par rapport à la perte économique qu'elles subiront à plus ou moins long terme: départ des habitants, diminution du tourisme vert, perte de la valeur de l'immobilier, etc.
De plus concentrer les 2/3 des ces machines sur l'Arc jurassien ce n'est pas respecter la collectivité!
Si il y a un véritable intérêt public aux parcs industriels éoliens et que leurs impacts visuels et sonores sont si infimes, comme ils le déclarent en général, une répartition plus équitable devrait être planifiée en les installant sur tout le territoire dans les zones industrielles et commerciales de toutes les grandes villes, y compris sur l'Arc lémanique...
C'est une question de justice et de respect.

Poster un commentaire

Archives des émissions