Iglesias et Dalida instruments de torture !

Thatcher et Pinochet grands copains Margaret Thatcher et Augusto Pinochet


Sous la dictature de Pinochet, au Chili, les détenus politiques étaient torturées sans pitié... Notamment à base de musiques populaires diffusées en boucle et à plein volume. C'est ce que  révèle une étude britannique publiée à l'occasion du 40ème anniversaire de son coup d'Etat.
.
 Diverses musiques - dont les chansons de Julio Iglesias et Dalida - étaient utilisées comme des instruments de torture sous le régime tyrannique de Augusto Pinochet pour faire craquer psychologiquement les détenus. Ensuite, des tortures bien pires encore les attendaient.

Une étude britannique, publiée à l'occasion du 40ème anniversaire du coup d'Etat,  révèle notamment comment "Gigi l'amoroso" terrorisait les prisonniers. Faut dire qu’à côté de cela on avait encore plein d’autres pratiques pour vous faire regretter votre amour pour la liberté !!

Parmi les morceaux employés en guise de supplice, nous retrouvons également la bande originale du film de Stanley Kubrick Orange Mécanique ou encore la chanson "My Sweet Lord" de George Harisson.
 
Un centre de torture dans la rue d'Iran était carrément appelé "la discothèque" par les agents. Un ancien détenu raconte d'ailleurs comment ses geôliers avaient l'habitude de fredonner "Gigi l'Amoroso" de Dalida avant de les emmener à l'interrogatoire et de les torturer avec la même musique en fond sonore.

Au final, le passé est toujours présent, les petits Hitlers aujourd’hui encore font encore "Führer" un peu partout sur la planète ! Il arrive même que l’on tente de les protéger, comme l’avait fait la dame de Fer Margareth Thatcher en 1998 quand Pinochet avait été appréhendé en Angleterre pour êrte extradé en Espagne…
 
D’après la Dame de Fer, ce tortionnaire notoire avait, je cite : «Tellement fait pour sauver la vie de citoyens britanniques »…
 
Au final, le dictateur est rentré chez lui en toute impunité…. Grâce à une élue du peuple !
La cerise sur l'après-midi
Partager
Link

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire

Archives des émissions