Un sondage révélateur - Le Jura bernois préfère le Jura bernois

Il faut féliciter le Journal du Jura et ses partenaires d’avoir commandé un sondage d’opinion à un institut reconnu fiable, à cinq mois d’une votation populaire conclusive, génératrice  potentielle de tensions.

De la part de l’éditeur et des rédactions, il fallait indépendance, rigueur et aplomb pour oser informer sans tabous.

Le fait est que ce sondage coupe l’herbe sous les pieds des annexionnistes conquérants.

Démarrée en fanfare, leur campagne se heurte désormais aux augures (scientifiques) annonçant une majorité d’intentions de vote favorable au statu quo institutionnel.

Des indications qui globalement rejoignent l’avis des observateurs attentifs aux sentiments et convictions de nos concitoyens-ennes, avec toutefois une demi-surprise, à savoir que la tranche d’âge des 18-34 ans opine très largement dans le sens majoritaire. Voilà qui est réjouissant et démonte l’argument d’un nouveau plébiscite pour donner l’occasion aux personnes nées après 1975 de se prononcer.

Comme s’il se justifiait de tout remettre en cause tout le temps !

Ce qui serait moins raisonnable encore, c’est de croire qu’un sondage égale le résultat qui sortira des urnes.

Le plus difficile reste à faire pour transformer l’essai en convaincant les indécis de rejoindre la majorité citoyenne. Cela exige du travail, encore du travail et beaucoup d’enthousiasme pour libérer définitivement notre région d’une question artificielle qui l’entrave depuis trop longtemps.

On est bien chez nous. Plus massive sera notre décision de vivre le Jura bernois que nous aimons, meilleures seront les perspectives de collaborations constructives et productives entre voisins et amis. Après le 24 novembre.

Force démocratique

Partager
Link