Les membres de l’UCI votent „NON“ à la création d’un nouveau canton

Un sondage effectué cet été par la section Jura bernois de l’Union du Commerce et de l’Industrie du canton de Berne (UCI) démontre que la position des chefs d’entreprises, des entrepreneurs et des artisans de la région est très claire. 76% ont déclaré de voter « NON » le 24 novembre 2013 et se sont donc positionné en faveur du statuquo. L’UCI Jura bernois s’engagera dans le cadre de la volonté de ses membres lors de ce scrutin.

Au mois de juillet de cette année, l’Union du Commerce et de l’Industrie du canton de Berne, section Jura bernois, a envoyé à ses membres un sondage anonyme avec la question suivante : « Voulez-vous que le Conseil-exécutif engage un processus tendant à la création d’un nouveau canton couvrant les territoires du Jura bernois et de la République et Canton du Jura, dans le respect du droit fédéral et des cantons concernés ? »

Le taux de participation s’est élevé à 45%, on peut en déduire donc que les résultats ci-dessous sont représentatifs pour notre association.

Les résultats sont les suivants :

Oui 9%

Non 76%

Indécis 15%

Nous constatons que la prise de position de la part des chefs d’entreprises, des entrepreneurs et des artisans est un net « NON » à l’ouverture d’un tel processus de rapprochement.

Tout d’abord, face à la globalisation des marchés où la plupart de nos PME sont actives, les responsables d’entreprises n’accordent nettement moins d’importance aux problèmes cantonales. Leurs visions sont beaucoup plus vaste : régionales voir internationales.

De plus, il semble que l’incertitude face au changement possible des conditions cadres pour l’économie fasse qu’une telle décision vienne péjorer l’avenir de nos entreprises et des citoyens ; on peut citer quelques exemples :

Le niveau d’impôts est plus élevé dans le canton du Jura que dans le Jura bernois, surtout en ce qui concerne les personnes physiques

La situation financière du canton de Berne face à la situation jurassienne fait en sorte que le futur semble plus serein avec un statuquo.

En conclusion, le comité de l’UCI Jura bernois remercie ses membres d’avoir participé à ce sondage et prend position pour un « NON » dans le cadre de la volonté de ses mêmes membres.

Partager
Link