Attaques multiples à Paris: au moins 18 morts, selon la police

Attentats de Paris: un moins 129 morts, 352 blessés et sept terroristes tués

Photo: Keystone

Le bilan des attentats de Paris s'élevait samedi soir à 129 morts et 352 blessés, 'dont au moins 99 sont en état d'urgence absolue', a annoncé le procureur de Paris, François Molins. 'Sept terroristes sont morts au cours de leur action criminelle', a-t-il précisé.

Au moins deux Belges, deux Tunisiennes, deux Roumains, un Britannique, un Espagnol et un Portugais ont été tués parmi des ressortissants étrangers, selon plusieurs sources. Selon Berne, une Suissesse a été blessée, mais sa vie n'est pas en danger.

Selon M. Molins, 'trois équipes terroristes coordonnées' ont très probablement mené les opérations des différentes attaques de vendredi soir dans la capitale française. Sur chaque 'terroriste', une ceinture d'explosifs a été retrouvée, a-t-il précisé, s'exprimant lors d'une conférence de presse. Il y a eu donc sept assaillants et non huit comme évoqué jusqu'à présent, dont six se sont faits exploser.

Les 'terroristes' ayant perpétré l'attaque dans la salle de spectacles du Bataclan ont évoqué la Syrie et l'Irak, selon des témoignages cités samedi soir par le procureur de Paris. Le carnage dans ce seul lieu a fait au moins 89 morts, selon un nouveau bilan.

Enquête en Belgique

Au total, plusieurs centaines de tirs ont été comptabilisés sur les différentes scènes des attaques dans les Xe et XIe arrondissements de Paris, a précisé le procureur.

A ce stade, l'un des 'terroristes' du Bataclan a été formellement identifié. Il est connu de la justice pour des délits de droit commun mais n'a jamais été incarcéré. Il a fait l'objet d'une fiche en 2010 pour radicalisation mais n'a jamais été impliqué dans des filières djihadistes, toujours selon le procureur de Paris.

Un des trois kamikazes s'étant fait exploser à proximité du Stade de France (Seine-Saint-Denis) portait un passeport syrien et n'était pas connu des services de renseignements français, a ajouté M. Molins.

Par ailleurs, le parquet fédéral belge a annoncé samedi avoir ouvert une enquête anti-terroriste à la suite des attentats de Paris. La justice belge enquête sur une voiture qui été louée en Belgique et qui a été retrouvée près du Bataclan à Paris, précise le parquet dans un communiqué. Il confirme également que la police a procédé à plusieurs arrestations dans le cadre d'une opération en cours dans un quartier de Bruxelles.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.