Alep: les Kurdes prennent à des islamistes une base stratégique

Syrie: l'armée aux abords d'un bastion rebelle au nord d'Alep

Photo: Keystone

Les forces du régime syrien avançaient inexorablement jeudi vers Tall Rifaat, un des bastions les plus importants de l'insurrection dans la région d'Alep. De violents combats avaient lieu à 3 km du fief rebelle, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

'Les forces du régime poursuivent leur avancée dans la région nord d'Alep avec le soutien aérien russe, de violents combats les opposant aux rebelles à Kfarnaya à 3 km de Tall Rifaat', a affirmé le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Tall Rifaat, située dans le nord de la Syrie et à une vingtaine de kilomètres de la frontière turque, est aux mains des insurgés depuis 2012 et compte parmi les principaux bastions rebelles de la région au nord d'Alep avec Azaz et Marea.

Selon l'OSDH, la ville a été bombardée jeudi par l'aviation russe qui mène depuis septembre une campagne de frappes en soutien au régime de Bachar al-Assad.

L'étau se resserre

Cette avancée des troupes gouvernementales en direction de Tall Rifaat intervient dans le cadre d'une vaste offensive lancée début février dans la province d'Alep avec l'aide des Russes.

Le régime a réussi à reprendre aux rebelles le contrôle de plusieurs localités et villages et à couper une route d'approvisionnement principale qui relie la ville d'Alep à sa région en direction de la Turquie. Il ressert ainsi l'étau autour des combattants rebelles à Alep.

Selon M. Abdel Rahmane, la prise de Tall Rifaat, puis de Azaz, est essentielle pour les forces gouvernementales, qui cherchent à 'atteindre la frontière turque et empêcher toute infiltration de combattants ou d'armes venant de Turquie'.

Kurdes en embuscade

Mais les Unités de protection du peuple (YPG) kurde 'sont, au lendemain de leur prise de la base aérienne et de la ville de Minnigh, toujours présents sur la route qui relie Tall Rifaat à Azaz, et donc capables de la couper à tout moment', a souligné le directeur de l'OSDH.

Après plusieurs jours de violents combats, les YPG ont réussi avec des groupes rebelles arabes alliés à reprendre mercredi la base aérienne et la ville de Minnigh, aux mains des rebelles depuis août 2012.

Selon un bilan donné par l'OSDH mercredi, plus de 500 personnes ont été tuées depuis le début du mois dans la province d'Alep. Les attaques du régime ont poussé des dizaines de milliers de civils à fuir en direction de la frontière où ils attendent désespérément de pouvoir entrer en territoire turc.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.