« Anti-Nobel »: sultan aux 888 enfants et poulet dinosaure célébrés

Photo: Keystone

Un sultan marocain a-t-il pu avoir 888 enfants en 30 ans? Tous les mammifères mettent-ils le même temps à uriner? Un poulet peut-il marcher comme un dinosaure? C'est à ces questions que se sont attaqués des chercheurs primés jeudi à Harvard lors des 'Anti-Nobel' 2015.

Pour la 25e année, le comité des 'Ig Nobel Prizes' (prononcer Higuenobel) a distribué ses prix à des équipes de chercheurs 'qui font rire les gens, puis réfléchir', selon la formule récurrente de l'événement, lors d'une cérémonie iconoclaste à l'université de Harvard, dans le nord-est des Etats-Unis.

Le prix de physique est revenu à trois scientifiques de l'université américaine Georgia Tech ayant établi que tous les mammifères mettaient environ 21 secondes pour uriner, plus ou moins 13 secondes.

L'équipe s'est vu remettre, comme chaque lauréat, un billet de dix mille milliards de dollars zimbabwéens, coupure dont la valeur est de quelques centimes d'euros dans un pays en proie à la plus forte inflation au monde.

Le représentant du groupe, affublé d'une lunette de toilette en guise de collier, a reçu sa récompense, comme les autres équipes, des mains d'un des cinq vrais prix Nobel présents, notamment le lauréat en économie en 2007, l'Américain Eric Maskin.

Démarche de dinosaure

En mathématiques, le comité a choisi deux Autrichiens de l'université de Vienne qui ont cherché à déterminer à l'aide de calculs statistiques s'il était possible que Moulay Ismaïl, sultan du Maroc, ait effectivement été le père de 888 enfants, nés entre 1697 et 1727, comme le soutient la légende.

Au terme de leurs travaux, appuyés également sur des éléments historiques fournis, les chercheurs ont conclu qu'il était possible humainement et statistiquement que le sultan ait bien engendré cette descendance record, lui qui s'était entouré de 4 épouses et d'un harem d'environ 500 concubines.

En biologie, c'est un groupe de cinq scientifiques chiliens et américains, pour l'essentiel travaillant à l'université de Santiago, qui a eu les honneurs de l'Anti-Nobel, après être parvenu à la conclusion qu'un poulet équipé d'une queue artificielle adoptait une démarche similaire à celle d'un dinosaure.

Pots-de-vin thaïlandais

Outre des chercheurs, le comité a couronné un acteur institutionnel, la police de Bangkok (Thaïlande). Après son arrivée au pouvoir en mai 2014, à la faveur d'un coup d'Etat, la junte militaire a promis de s'attaquer au fléau de la corruption, particulièrement répandu dans la police.

A cette fin, a notamment été instaurée, fin 2014, une prime attribuée aux policiers refusant un pot-de-vin. La mesure a été récompensée par les organisateurs des Anti-Nobel.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.