Attaque contre un hôtel au Mali: au moins quatre morts

Au moins sept personnes, dont quatre soldats maliens, ont été tuées vendredi dans l'attaque d'un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali, où séjournent des étrangers. Témoins et sources militaires ont parlé d'une prise d'otages toujours en cours en début d'après-midi.

Les forces maliennes ont bouclé la zone de l'hôtel, le Byblos, et tentaient de déloger les assaillants, non immédiatement identifiés, a expliqué une source militaire. Selon l'armée, quatre soldats et deux membres du commando armé ont été tués. Un ressortissant blanc a également perdu la vie dans l'attaque.

Selon une des sources militaires maliennes, au moins cinq étrangers - trois Sud-Africains, un Français et un Ukrainien - étaient enregistrés dans cet hôtel, 'Le Byblos', avant l'attaque. Une source de sécurité a quant à elle fait état de la présence dans l'hôtel, avant l'attaque, de 'pilotes russes de la Minusma', la Mission de l'ONU au Mali.

Pilotes russes

Selon cette source, 'il s'agit d'une tentative d'enlèvement de pilotes russes de la Minusma qui a échoué'. Toutefois, aucune source n'avait pu être jointe au sein de la Minusma pour confirmer ou infirmer cette information. 'Les pilotes ont été évacués vers une base militaire malienne de Sévaré, et les djihadistes sont retranchés au sein de l'hôtel.

'Selon nos informations, ils ont essayé d'enlever des Occidentaux. Mais ils n'ont pas réussi. Ils étaient obligés de se réfugier dans un hôtel', a affirmé un habitant de Sévaré sous couvert d'anonymat.

La région de Mopti est à la lisière du vaste Nord malien. C'est cette région où ont été enlevés de nombreux Occidentaux et qui était tombée en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes islamistes extrémistes liés à Al-Qaïda, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ayant profité d'une offensive rebelle touareg contre l'armée.

Les djihadistes ont été en grande partie chassés et dispersés de ces régions à la suite du déclenchement en janvier 2013, à l'initiative de la France, d'une opération militaire internationale, toujours en cours. Cependant, des zones entières échappent encore au contrôle des autorités maliennes comme des forces étrangères.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.