Attaque talibane contre des militaires pakistanais: plus de 40 tués

Attaque talibane contre des militaires pakistanais: plus de 40 tués

Photo: Keystone

Quatorze talibans ont attaqué vendredi une base de l'armée de l'air dans le nord-ouest du Pakistan. Ils ont tué au moins 29 personnes avant de périr. Cette attaque est la plus meurtrière dans le pays depuis le massacre dans une école de Peshawar en décembre.

Cet assaut a été revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), principal groupe rebelle islamiste du pays et déjà auteur du carnage de Peshawar. Le TTP a expliqué que ses 14 'combattants kamikazes' avaient visé l'armée de l'air parce qu'elle est en première ligne de la vaste offensive menée depuis l'an dernier par l'armée contre les talibans pakistanais.

Selon l'armée, les 14 assaillants, équipés de grenades, de bombes et de munitions et vêtus d'uniformes paramilitaires pour rendre leur traque plus difficile, ont attaqué aux aurores la base militaire de Badaber, proche de Peshawar, carrefour en lisière de l'Afghanistan.

Tous les assaillants tués

L'attaque s'est achevée après quatre heures de combats avec le décès de tous les assaillants, a indiqué le porte-parole de l'armée, le général Asim Bajwa. En face, 'au moins 29 personnes ont été tuées', 26 soldats et trois civils, et '29, blessées', a-t-il ajouté.

Avant de décéder, certains insurgés sont selon lui parvenus jusqu'à une mosquée à l'intérieur de la base, où ils ont tué seize soldats de l'armée de l'air qui se préparaient à faire leur prière matinale, puis sept autres dans un baraquement adjacent.

Un officier de l'armée et deux soldats ont aussi été tués dans des échanges de tirs, a-t-il précisé. Ce bilan donné de source militaire ne pouvait être confirmé de manière indépendante.

Attaque préparée depuis l'Afghanistan

Selon le général Bajwa, l'étude des communications passées par les assaillants a montré que 'l'attaque a été préparée, contrôlée et exécutée depuis l'Afghanistan', où les talibans pakistanais chassés par les récentes offensives de l'armée ont trouvé refuge.

L'attaque rebelle la plus meurtrière contre une base militaire pakistanaise remontait jusque-là à 2009, lorsqu'un commando taliban avait tué 22 personnes lors du long siège du quartier général de l'armée à Rawalpindi, près de la capitale Islamabad.

Un haut responsable de l'armée de l'air pakistanaise a par ailleurs confirmé que la base attaquée servait uniquement à héberger des militaires. 'Aucun appareil de l'armée de l'air, aucun avion de combat n'est déployé sur cette base'.

Plus de 150 tués à Peshawar

En décembre dernier, un commando du TTP s'était infiltré dans l'école publique de l'Armée (APS) à Peshawar pour abattre froidement plus de 150 personnes dont une majorité d'enfants.

En réaction, l'armée pakistanaise a intensifié son offensive contre les fiefs djihadistes dans le nord-ouest du pays.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.