Attentat déjoué en France : un troisième homme inculpé en Belgique

Attentat déjoué en France : 3e homme inculpé en Belgique

Photo: Keystone

Un 3e homme a été inculpé en Belgique dans le cadre de l'enquête sur un projet d'attentat 'imminent' déjoué en France. L'aéroport de Bruxelles, fermé depuis les attentats du 22 mars, rouvrira lui partiellement dimanche.

Un ressortissant belge a été inculpé samedi pour 'participation aux activités d'un groupe terroriste' dans le cadre de l'enquête sur un attentat déjoué en France, a annoncé le parquet fédéral belge. L'homme, âgé de 33 ans et désigné par les initiales Y. A., a été arrêté jeudi soir et présenté vendredi à un juge.

Il s'agit du troisième suspect inculpé en Belgique dans l'enquête liée à l'arrestation, le 24 mars, du Français Réda Kriket, qui, selon le procureur de Paris François Molins, préparait une action 'imminente' et d'une 'extrême violence'.

Les deux autres, que le parquet a désignés par leur prénom et l'initiale de leur nom, sont Rabah N. et Abderrahmane A.

Pour le second, il s'agit d'Abderrahmane Ameroud, un Algérien condamné en mai 2005 par le tribunal correctionnel de Paris à sept ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français pour avoir recruté des volontaires pour l'Afghanistan et apporté un soutien logistique aux assassins du commandant Ahmed Shah Massoud, tué en 2001.

Aéroport de Bruxelles

L'aéroport de Bruxelles-Zaventem, fermé depuis les attentats du 22 mars, rouvrira partiellement dimanche, a par ailleurs annoncé son directeur.

'Nous avons programmé pour demain les trois premiers vols passagers en direction de Faro, Turin et Athènes, vols opérés par Brussels Airlines (...), a déclaré Arnaud Feist, lors d'une conférence de presse. L'accès sera possible uniquement en voiture ou en taxi durant les premiers jours', a-t-il précisé.

Retour à la normale d'ici l'été

Dans un premier temps, l'aéroport pourra recevoir 800 voyageurs à l'heure pour les vols en partance, ce qui représente 20% de sa capacité. L'objectif est de retrouver une capacité normale fin juin ou début juillet pour les départs en vacances, a précisé Arnaud Feist.

'Même partielle, la reprise d'activité aussi rapide est un signal d'espoir et témoigne de notre volonté et de notre force de refaire surface et de ne pas nous laisser abattre', a-t-il souligné.

Des mesures de sécurité supplémentaires ont été décidées à la demande des syndicats de police. Seuls les passagers munis de billets et de documents d'identité pourront accéder au hall d'enregistrement temporaire, et leurs bagages seront contrôlés avant qu'ils ne puissent y entrer.

Avec 23,5 millions de passagers par an, l'aéroport de Bruxelles-Zaventem est l'un des plus importants d'Europe.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.