Attentat déjoué: possibles liens entre l'étudiant et les Kouachi

Attentat déjoué: possibles liens entre l'étudiant et les Kouachi

Photo: Keystone

La police enquête sur de possibles liens entre l'étudiant soupçonné d'avoir projeté des attentats à Villejuif, et les frères Kouachi, auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo en janvier. Le 'Canard enchaîné' à paraître mercredi l'annonce.

Selon l'hebdomadaire satirique, les enquêteurs ont établi que l'étudiant fréquentait la filière parisienne dite des 'Buttes-Chaumont' qui proposait des départs en 2004 et 2005 pour l'Irak et dont certains membres sont aujourd'hui en Syrie.

Le suspect mis en examen et placé en détention vendredi dernier était en contact avec une personne pouvant se trouver en Syrie, avait précisé le procureur de la République de Paris, François Molins.

Ils ont également découvert qu'il avait séjourné en 2013 et 2014 dans le quartier de la Croix-Rouge, à Reims, à quelques dizaines de mètres du domicile des frères Kouachi.

L'Algérien avait mentionné cette adresse dans sa demande de naturalisation adressée il y a quelques semaines à la préfecture de police de Paris, ce qui aurait dû alerter un fonctionnaire, souligne le 'Canard enchaîné'.

Deux gardes à vue prolongées

Pour l'hebdomadaire, Bernard Cazeneuve est 'allé un peu vite en besogne' en déclarant après l'arrestation de l'étudiant que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) avait 'fait tout ce qu'elle devait faire'.

Trois personnes ont été placées en garde à vue le week-end dernier dans le cadre de l'enquête sur le projet d'attentat déjoué contre au moins une des églises de Villejuif (Val-de-Marne).

L'une des personnes interpellées, originaire d'Argenteuil, dans la banlieue parisienne, a été remise en liberté mardi et les deux autres gardes à vue ont été prolongées, a-t-on précisé de source judiciaire.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.