Attentat des talibans dans le centre de Kaboul, au moins 24 morts

Attentat des talibans dans le centre de Kaboul: au moins 24 morts

Photo: Keystone

Au moins 24 personnes ont péri lundi dans un double attentat à la bombe, revendiqué par les talibans, en pleine heure de pointe près du ministère de la Défense à Kaboul. L'attaque a également fait 91 blessés.

Cet attentat est le dernier d'une série et intervient alors que les talibans renforcent leur offensive contre le gouvernement pro-occidental. 'L'attentat a tué 24 personnes et en a blessé 91 autres, certaines grièvement', a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé, Waheed Majroh.

Tard dans la soirée, une troisième explosion a secoué le centre de Kaboul, ont rapporté des journalistes de l'AFP. Mais les autorités cherchaient encore à localiser son lieu précis. Reuters parle de coups feu sporadiques qui se faisaient encore entendre lundi soir près du quartier des ambassades et des bâtiments du gouvernement.

Général et hauts responsables tués

Parmi les morts figurent un général et plusieurs hauts responsables. L'hôpital de l'ONG italienne Emergency Hospital a indiqué avoir reçu des dizaines de blessés, dont quatre sont décédés dès leur arrivée.

Un porte-parole taliban Zabihullah Mujahid, a indiqué sur Twitter que le premier attentat visait le ministère de la Défense et le second la police. Le président afghan Ashraf Ghani a accusé les insurgés de s'en prendre aveuglément aux 'gens ordinaires'.

'Les ennemis de l'Afghanistan sont en train de perdre la bataille de terrain contre les forces de sécurité', a-t-il assuré dans un communiqué. 'C'est pour cela qu'ils attaquent des autoroutes, des villes, des mosquées, des écoles et des gens ordinaires'.

Le double attentat 'montre le mépris que les talibans ont pour la vie humaine', a renchéri John Nicholson, le général américain à la tête de l'opération de l'OTAN 'Resolute support' en Afghanistan (quelque 12'000 militaires d'une quarantaine de pays).

Plusieurs fronts disputés

Cette flambée de violence dans la capitale fait écho à l'intensification de l'offensive talibane dans le pays, où la situation sécuritaire s'est nettement détériorée depuis la fin des opérations de combat de l'OTAN fin 2014.

L'armée afghane, soutenue par des forces américaines, est actuellement aux prises avec les talibans dans la province méridionale du Helmand, où elle essaie de protéger la capitale Lashkar Gah. Les insurgés ont également resserré leur emprise sur la ville septentrionale de Kunduz, qu'ils avaient brièvement occupée à la fin de l'année dernière, soit leur principal fait d'arme depuis l'invasion américaine de 2001.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.