Avant Nouvel An: deux terroristes présumés arrêtés en Belgique

La police belge a arrêté deux individus soupçonnés de préparer des attaques terroristes à Bruxelles à l'occasion des fêtes du Nouvel An. Les policiers ont saisi des documents de propagande du groupe djihadiste Etat islamique, mais ni armes ni munitions.

L'une des personnes arrêtées est soupçonnée de 'menaces d'attentats, participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant et recrutement en vue de commettre des infractions terroristes', a annoncé le parquet fédéral de Belgique mardi dans un communiqué.

L'autre personne est soupçonnée de 'menaces d'attentats et participation aux activités d'un groupe terroriste'. 'Nos investigations ont révélé une menace grave d'attaques de lieux symboliques à Bruxelles lors des célébrations de la Saint-Sylvestre', précise le communiqué du parquet.

Six interpellations ont été effectuées lors de perquisitions menées à Bruxelles et à Liège dimanche et lundi. Outre le matériel de propagande, les policiers ont saisi des vêtements militaires. Quatre des personnes interrogées par les services de sécurité ont été remises en liberté.

Pas de lien avec Paris

Ces perquisitions n'avaient pas de liens avec les attaques meurtrières perpétrées à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre, a ajouté le parquet. Les enquêtes sur les attentats parisiens, qui ont fait 130 morts, ont mis en lumière les liens existant entre les auteurs de ces attaques et la Belgique.

Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser boulevard Voltaire, et Bilal Hadfi, auteur de l'un des attentats-suicide près du Stade de France, ont résidé en Belgique. Brahim Abdeslam et son frère Salah, toujours en fuite, ont habité à Molenbeek, quartier populaire de la capitale belge.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.