Barack Obama jure de « détruire » l'Etat islamique

Barack Obama a appelé dimanche la planète à rester forte face aux menaces djihadistes. Il a demandé aux gens de ne pas céder à la panique et à leurs dirigeants de se rendre comme lui à la conférence sur le climat de Paris ensanglanté par des attentats meurtriers.

Le monde doit faire preuve de détermination, a souligné le président américain en appelant les chefs d'Etat et de gouvernement à prendre part à la conférence mondiale sur le climat de Paris. Les auteurs des attentats de Paris ne sont pas des 'cerveaux' mais plutôt 'une bande de tueurs disposant de bon réseaux sociaux', a-t-il martelé.

'Je crois qu'il est absolument vital que chaque pays, chaque dirigeant, envoie le message selon lequel la sauvagerie d'une poignée de tueurs n'empêchera pas le monde de s'atteler à des questions vitales', a-t-il ajouté à Kuala Lumpur, où il a assisté à une réunion des dix pays membres de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean).

'Ils doivent montrer que Paris, l'une des villes les plus belles et les plus attrayantes du monde, ne va pas se laisser terroriser par les actions insensées de quelques-uns'.

'Détruire' Daesh

Accusé d'avoir contribué à la montée en puissance de l'Etat islamique (EI) en s'abstenant d'envoyer en Syrie des troupes au sol ou d'intensifier les frappes aériennes, M. Obama a promis de gagner le combat. 'Le peuple américain a dans le passé affronté des menaces énormes, très réelles. Nous avons vaincu. Cette fois-ci, cela ne sera pas différent'.

'Détruire (l'EI) n'est pas seulement un objectif réaliste, c'est une tâche que nous allons mener au bout', a-t-il lancé. 'Nous les éliminerons. Nous reprendrons les terres où ils sont, nous supprimerons leurs financements, nous traquerons leurs dirigeants, nous démantèlerons leurs réseaux, leurs lignes de ravitaillement, et nous les éliminerons.'

Mais 'l'outil le plus puissant dont nous disposons pour combattre' l'EI 'est de dire que nous n'avons pas peur', a-t-il souligné. 'Nous ne succombons pas à la peur, qui constitue le principal pouvoir de ces terroristes', a ajouté le président américain. 'Ils ne peuvent porter un coup mortel à la France ou aux Etats-Unis ou à un pays comme la Malaisie' même s'ils 'peuvent faire peur au gens'.

Marathon diplomatique

M. Obama a participé cette semaine à un marathon diplomatique entamé en Turquie avec le G20, qui s'est poursuivi à Manille avec le Forum de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (Apec) et s'est terminé à Kuala Lumpur avec la réunion de l'Asean.

Barack Obama a ajouté qu'il 'serait utile' que la Russie, engagée dans une campagne de frappes aériennes en Syrie depuis la fin septembre, concentre ses efforts sur les cibles de l'Etat islamique (EI), alors que le Pentagone accuse Moscou de pilonner avant tout d'autres groupes rebelles dans le but de soutenir le régime du président Bachar al Assad.

Le président américain a dit espérer que la Russie finirait par accepter une transition politique en Syrie incluant le départ du président syrien.

Coopération russo-américaine

Egalement présent en Malaisie, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré que les pays abritant une forte population musulmane, comme la Russie, devaient s'unir pour lutter contre l'EI. 'Il est clair désormais que nous ne pouvons combattre cette menace qu'en joignant nos forces et en travaillant avec des institutions internationales comme les Nations unies', a-t-il dit.

Toujours à Kuala Lumpur, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté Washington et Mosocu à coopérer contre le terrorisme. 'Tous ces terroristes et ces idéologues extrémistes doivent être vaincus au nom de l'humanité', a-t-il déclaré.

'Pour cela, nous devons nous unir. Nous devons faire preuve d'une solidarité mondiale pour affronter (...) cet ennemi commun qu'est Isil, Daech, et d'autres groupes extrémistes et terroristes', a-t-il dit en employant les acronymes anglais et arabe de l'EI.

Le secrétaire général des Nations unies a ajouté que l'institution internationale présenterait début 2016 un plan d'action global contre la violence et l'extrémisme.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.