Cinq employés du temple entendus par la police après l'incendie

Cinq employés du temple entendus par la police après l'incendie

Photo: Keystone

La police a interpellé lundi cinq employés d'un temple du sud-ouest de l'Inde. Un incendie provoqué par un feu d'artifice mal maîtrisé y a tué plus de 100 personnes.

Des milliers de familles s'étaient massées pour assister à un spectacle dans la nuit de samedi à dimanche à l'occasion de célébrations organisées dans un temple hindou du district de Kollam, dans l'Etat du Kerala.

L'immense explosion qui a déclenché la catastrophe pourrait être due au tir d'une fusée dans le bâtiment où étaient entreposés les feux d'artifice en attente d'être tirés.

'Cinq employés ont été arrêtés pour être entendus', a dit le chef de la police de Kollam P. Prakash. 'Il ne s'agit pas d'arrestations formelles. On ne pourra déterminer leur implication qu'après leur audition et décider alors de nouvelles mesures', a-t-il ajouté.

Enquête

La police enquête pour déterminer qui a décidé de lancer ce feu d'artifice en dépit du refus des autorités locales de l'autoriser, selon le policier.

Le gouvernement du Kerala a déjà ordonné une enquête sur les causes de l'incendie et la police a engagé des poursuites contre les responsables du temple.

Les images de la catastrophe, qui s'est produite tôt dimanche matin, montrent une série d'explosions, de flammes et d'énormes dégagements de fumée.

Incendies fréquents

Les secours et la police ont bataillé pour éteindre le feu et sauver les personnes restées coincées dans le temple mais certaines victimes ont été tellement brûlées qu'elles sont méconnaissables. Trente des 106 victimes doivent encore être identifiées.

Le Premier ministre Narendra Modi s'est rendu sur les lieux de la catastrophe dimanche et des médecins spécialistes ont été envoyés de Delhi pour traiter les grands brûlés.

Des habitants ont parlé d'une explosion qui a partiellement détruit un bâtiment de béton et pulvérisé les fenêtres d'habitations situées à une centaine de mètres.

Incendies et bousculades sont fréquents dans les temples notamment lors d'événements religieux en Inde, souvent à cause de mesures de sécurité laxistes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.