Construction à Calais d'un mur contre l'intrusion de migrants

L'Europe se barricade

Photo: Keystone

Calais érige un mur pour empêcher les migrants de passer en Grande-Bretagne. Toujours en Europe, l'Autriche pose une clôture de 1,8 km de frontière avec la Hongrie, près du point de passage par lequel ont transité des centaines de milliers de migrants en 2015.

A Calais, le mur, qui devrait mesurer un kilomètre de long pour quatre mètres de haut, est situé à quelques centaines de mètres de la 'Jungle' , un bidonville où vivent de 7 à 10'000 migrants selon les sources. La construction doit s'achever 'avant la fin de l'année' selon les autorités locales.

Constitué de panneaux de béton armé glissés dans des supports métalliques, l'ouvrage qui doit être végétalisé côté circulation prolongera les clôtures grillagées mises en place depuis mi-2015 pour protéger le site du tunnel sous la Manche (39 km de grillages), ainsi que le port et la rocade (30 km). Il sera équipé de caméras et d'un système d'éclairage pour surveiller les tentatives de franchissement, selon des informations obtenues par l'AFP.

L'objectif est à la fois d'empêcher les migrants d'envahir l'autoroute toutes les nuits et de diminuer l'attractivité du site pour les passeurs. La rocade, située à proximité de la 'jungle', est régulièrement prise d'assaut par des migrants qui tentent de bloquer les camions pour monter à bord et rejoindre clandestinement le Royaume-Uni.

Décision pas encore prise

De son côté, l'Autriche a entrepris des fondations sur lesquelles une clôture pourrait être rapidement mise en place. Ces préparatifs, qui impliquent de creuser et d'implanter des tuyaux verticaux dans lesquels pourront être insérés des poteaux de clôture, ont débuté hier.

Mais la décision de la mise en place éventuelle d'une clôture n'a pas encore été prise, a déclaré un porte-parole de la police. Pareille clôture, près du point de passage de la localité de Nickelsdorf dans le Land de Burgenland, sera érigée si l'Autriche décide d'activer des mesures draconiennes qui pourraient lui permettre de refouler rapidement la majeure partie des migrants à leur arrivée à la frontière.

Clôture entre Hongrie et Serbie

La Hongrie a, de son côté, déjà érigé une clôture à sa frontière avec la Serbie. Et les pays des Balkans ont décidé des restrictions aux frontières, en coordination avec l'Autriche, fermant en grande partie l'itinéraire emprunté par les migrants via le sud-est de l'Europe.

L'an dernier, l'Autriche a accepté 90'000 demandeurs d'asile sur son territoire, soit plus d'un pour cent de sa population, et le gouvernement a dit qu'il ne laisserait cette année que 37'500 personnes déposer une demande.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.