Coup de grisou meurtrier dans une mine ukrainienne

Les corps de 17 mineurs tués dans un un coup de grisou à la mine de Zassiadko, dans l'Est ukrainien, ont été retrouvés mercredi, ont annoncé les autorités séparatistes. Les recherches se poursuivaient pour 16 autres, dont les chances de survie étaient cependant très minces.

Une journée de deuil sera décrétée dès que le nombre des morts sera confirmé. Dans une conférence de presse, un haut responsable de l'administration de la République populaire autoproclamée de Donetsk, Maxime Lechtchenko, a précisé que 230 personnes se trouvaient sous terre au moment de l'explosion.

Dans un hôpital de Donetsk, un journaliste de l'AFP a observé la prise en charge d'au moins deux d'entre eux. 'J'étais seul. Je me souviens juste de l'explosion et de la poussière. Des hommes m'ont emmené en sortant, j'ai perdu connaissance', a raconté Viacheslav Balobane, hospitalisé pour un traumatisme crânien et des brûlures.

Des parents, certains en pleurs, ont afflué aux abords de la mine gardée par des rebelles armés. 'Il devait partir à la retraite cette année. Personne ne me dit rien, j'ai appris la nouvelle à la télévision. Toutes les familles sont indignées, j'ai peur qu'il soit mort', a dit Valentina Dziouba, 72 ans, à propos de son son fils Vladimir, âgé de 47 ans.

Plusieurs précédents

Ce n'est pas la première fois que la mine de Zassiadko est le théâtre d'accidents mortels. En novembre et décembre 2007, une série d'explosions y avaient fait au total 106 morts. Cinquante-cinq 'gueules noires' y avaient également été tuées dans un coup de grisou en 2001, et 50 autres en 1999.

Cette mine est contrôlée par le député ukrainien Ioukhim Zviaguilski, ancien allié du président prorusse Viktor Ianoukovitch destitué en février 2014. Les violations des règles de sécurité dans la mine sont dénoncées par des mineurs du Donbass.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.