Crash d'un avion militaire à Sumatra: le bilan monte à 142 morts

Crash d'un avion militaire à Sumatra: le bilan monte à 142 morts

Photo: Keystone

L'accident de l'avion de l'armée de l'air indonésienne qui s'est écrasé mardi sur un quartier de la ville de Medan a fait au moins 142 morts dont une vingtaine d'habitants. Le président a ordonné mercredi une révision complète des équipements militaires vieillissants.

L'appareil, un Hercules C-130 vieux de 51 ans avec 122 personnes à son bord, avait décollé d'une base aérienne de Medan avant de s'écraser peu après dans une zone résidentielle nouvellement construite dans cette métropole de deux millions d'habitants.

Le bilan atteint 142 morts, a indiqué la police de Medan, troisième ville d'Indonésie, dans le nord de l'île de Sumatra, qui avait déjà été frappée par une catastrophe aérienne il y a dix ans.

Des corps arrivent toujours à la morgue

L'avion a été presque entièrement détruit après avoir percuté un hôtel et un salon de massage. De nombreux occupants seraient des membres de familles de militaires et des femmes.

Il n'a pas été établi jusqu'ici combien de personnes au sol ont péri dans l'accident. Des corps de victimes continuaient d'arriver à la morgue d'un hôpital de Medan. Des équipes de secours continuaient elles de déblayer les débris et blocs de béton recouvrant le site de la catastrophe.

Le chef de l'armée de l'air a indiqué que l'institution allait vérifier des affirmations selon lesquelles des passagers civils à bord de l'appareil auraient payé pour ce voyage à destination de l'île de Bintan, près de Singapour. Une pratique illégale mais courante dans l'archipel aux 17'000 îles et îlots.

Le président ordonne une révision complète

Cette catastrophe met une nouvelle fois en exergue le médiocre bilan de l'Indonésie en matière de sécurité aérienne. Il s'agit du sixième accident d'avion militaire mortel au cours de la dernière décennie.

Le président indonésien, Joko Widodo, a ordonné une révision complète des équipements militaires vieillisants de ce pays d'Asie du Sud-Est: 'J'ai chargé le ministre de la défense et le chef des forces armées de procéder à une réorganisation profonde de la gestion des équipements militaires'.

La cause de l'accident n'a pas été établie jusqu'ici. Mais selon le chef de l'armée, le pilote a demandé à retourner à la base après son décollage, sans doute en raison d'un problème de moteur.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.