Danemark: coups de feu tirés sur une synagogue à Copenhague

Danemark: la police abat l'auteur présumé des attaques de samedi

Photo: Keystone

La police danoise pense avoir abattu ce matin à Copenhague l'auteur de deux fusillades perpétrées hier sur le modèle des attentats de Paris. Agé de 22 ans et né au Danemark, l'homme a ouvert le feu lors d'un débat sur la liberté d'expression, puis près d'une synagogue, faisant deux tués et cinq blessés au total.

Ce jeune homme était sorti de prison, où il avait purgé une peine pour une agression, deux semaines avant les attaques, a écrit un quotidien danois.

'Nous travaillons sur l'hypothèse selon laquelle la personne en question a pu être inspirée par les événements qui se sont déroulés à 'Charlie Hebdo' à Paris', a déclaré Jens Madsen, des services de renseignement (PET). L'homme a été abattu après avoir ouvert le feu sur les forces de l'ordre dans le quartier populaire de Nørrebro.

L'individu était soupçonné d'avoir commis la première attaque, samedi vers 16h00, en criblant de balles un centre culturel où se tenait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression. Les tirs ont fait un mort dans l'assistance, le réalisateur danois Finn Nørgaar, et blessé trois policiers.

Originaire de Copenhague

L'homme abattu par la police serait également l'auteur des coups de feu qui ont retenti après minuit près de la grande synagogue de Copenhague. Cette seconde attaque a fait un tué et deux blessés. Selon une association communautaire, la victime est un Juif qui surveillait les accès au lieu de culte.

La police a refusé de donner une quelconque information sur l'identité du suspect, si ce n'est qu'il est originaire de Copenhague et connu des services de renseignement.

Arrestations et perquisitions

Selon Jens Madsen, 'il peut avoir été inspiré par la propagande militante islamiste diffusée par l'Etat islamique ou d'autres organisations terroristes'. Mais 'nous n'avons pas de connaissance spécifique d'un voyage vers la Syrie ou l'Irak', a-t-il ajouté.

Dimanche, la police de Copenhague a mené, en nombre et lourdement armée, une opération dans un cybercafé près du site où le tireur présumé a été abattu. Au moins deux personnes ont été arrêtées, selon la chaîne de télévision TV2. Des perquisitions avaient par ailleurs lieu dans des logements.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.