Des crues le long de la Côte d'Azur font au moins quatre morts

Dix-sept morts dans les inondations sur la Côte d'Azur

Photo: Keystone

Au moins 17 personnes sont mortes et 4 portées disparues après des inondations dues à de violents orages samedi soir sur la Côte d'Azur. Les flots ont emporté des véhicules jusque dans la mer à Cannes et l'eau a déferlé sur la célèbre Promenade des Anglais à Nice.

'Le bilan est malheureusement provisoire', a souligné dimanche le préfet des Alpes-Maritime Adolphe Colrat, alors que toutes les zones inondées n'avaient pas encore été totalement explorées. Le président François Hollande a exprimé dimanche matin 'la solidarité de la Nation'. Il s'est rendu sur place avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Le déluge de pluie a été 'très violent et concentré', a souligné M. Colrat, alors que le soleil brillait à nouveau dimanche sur la Côte d'Azur. Les pluies ont notamment entraîné la crue du petit fleuve côtier de la Brague, submergeant des rues de Cannes, Antibes, Mandelieu-la-Napoule, Villeneuve-Loubet et Nice.

En deux jours, la zone littorale a reçu l'équivalent en pluie d'un mois d'octobre moyen, soit 10% des précipitations annuelles. Ces excès ont paralysé en partie le trafic ferroviaire, autoroutier, et routier secondaire et coincé des centaines de touristes.

Des lames d'eau

La situation la plus dramatique est celle de Mandelieu-la-Napoule, une commune limitrophe de Cannes, où des lames d'eau ont surpris des habitants descendus dans les parkings souterrains de leurs résidences pour mettre à l'abri leurs véhicules. A la mi-journée, la préfecture y décomptait sept morts et un disparu.

A Cannes, où les intempéries ont fait au moins trois morts et un disparu, le maire David Lisnard a critiqué des personnes 'pas toujours disciplinées': 'On a eu des personnes qui semblaient très attachées à leurs véhicules là où il fallait préserver des vies', a-t-il déclaré.

Des victimes sont aussi à déplorer à Biot où trois résidents d'une maison de retraite sont morts, à Vallauris-Golfe Juan où une famille de trois personnes a péri dans une voiture coincée dans un tunnel, et à Antibes (un mort, un disparu).

A Cannes, où 180 mm d'eau sont tombés en trois heures, la mairie a hébergé d'urgence 120 personnes dans un local durant la nuit. 'Certains véhicules ont été emportés jusque dans la mer', a raconté le maire David Lisnard. Selon le maire de la ville, réputée pour son centre des congrès et son festival de cinéma, 'il y a eu neuf interpellations de personnes qui tentaient de voler dans les magasins' aux vitrines défoncées.

Evacuations par hélicoptères

A Nice, des arbres se sont couchés sur la promenade des Anglais. Les trombes d'eau ont également inondé des campings près d'Antibes, dont les occupants réfugiés sur les toits de leurs caravanes ont été évacués par hélicoptères.

Des milliers de 'naufragés du rail' ont passé la nuit dans leurs trains immobilisés en gare. Le réseau routier secondaire était encore impraticable en de nombreux points dimanche matin. Dans une région où la saison touristique bat encore son plein, plus de 500 personnes, dont de nombreux Britanniques et Danois, se sont retrouvés coincés, hébergés dans les terminaux de l'aéroport de Nice.

De gros dégâts matériels sont aussi à craindre alors que quelque 16'000 foyers étaient encore privés d'électricité en milieu de journée. François Hollande a annoncé l'état de catastrophe naturelle pour la zone sinistrée. Dans son angélus, le pape François a appelé à une 'solidarité concrète' avec les victimes. La Suisse a elle témoigné dimanche sa sympathie aux familles endeuillées et aux autorités françaises.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.