Dubaï enquête sur le spectaculaire incendie d'un hôtel de luxe

Dubaï enquête sur le spectaculaire incendie d'un hôtel de luxe

Photo: Keystone

La fumée se dégageait toujours vendredi d'un hôtel de luxe de Dubaï situé dans un gratte-ciel de 63 étages où s'était déclaré un incendie juste avant les festivités du Nouvel An. Les causes du sinistre restaient indéterminées.

Selon les autorités de Dubaï, l'incendie a débuté au 20e étage de l'hôtel The Address Downtown vers 21h30, alors que des milliers de personnes dont de nombreux touristes étaient rassemblés dans ce quartier du centre de Dubaï pour célébrer le passage à 2016. Ce spectaculaire incendie a provoqué une certaine panique dans les environs du gratte-ciel mais il n'a pas fait de blessés graves.

Le feu n'était pas totalement circonscrit vendredi en début d'après-midi: une épaisse fumée noire se dégageait toujours de plusieurs étages de l'hôtel, a rapporté un photographe de l'AFP. Les rues menant au bâtiment étaient fermées et des curieux s'arrêtaient à distance pour prendre des photos.

L'origine du sinistre restait indéterminée à ce stade, dans l'attente d'un communiqué de presse des autorités.

Un haut responsable des services de sécurité, le général Dahi Khalfane, a publié sur Twitter une photo montrant un petit feu sous un rebord dans la partie inférieure de la tour. 'C'est là où commencent les investigations', indique-t-il, sans donner plus de détails.

A proximité de Burj Khalifa

The Address Downtown, ouvert en 2008 et propriété du géant de l'immobilier Emaar, est la 18e tour la plus haute de Dubaï et la 93e au monde. Elle est située à proximité de Burj Khalifa, la plus haute tour du monde.

Le bilan officiel fait état de 16 blessés, dont 14 légèrement, un plus sérieusement tandis qu'un autre a été victime d'une crise cardiaque lors de l'évacuation de l'immeuble.

De nombreuses personnes ont salué sur Twitter la rapidité des services de secours et des pompiers.

Photographe suspendu

Un photographe de presse qui se trouvait au 48e étage pour immortaliser les feux d'artifice a raconté à l'AFP être resté suspendu dans le vide pendant une demi-heure pour échapper au feu. Craignant de mourir intoxiqué par les fumées, ce photographe, qui a demandé à conserver l'anonymat, a réalisé que sa 'seule option' était de se suspendre au balcon et d'attendre d'éventuels secours.

'J'ai vu une corde à forte résistance' attachée à une nacelle extérieure utilisée par les laveurs de carreaux de l'hôtel. 'J'en ai déroulé environ 30 mètres, je l'ai fixée à ma ceinture et à mon équipement photo et je suis descendu du balcon'. 'Le feu était très près de moi'.

Plus d'une demi-heure plus tard, il a été recueilli sain et sauf par des sauveteurs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.