Environnement: le lynx ibérique a pu être sauvé

Environnement: le lynx ibérique a pu être sauvé

Photo: Keystone

Des actions de conservation réussies ont permis de sauver certaines espèces, dont le Lynx ibérique. Mais beaucoup d'autres sont menacées de disparition, a affirmé l'Union internationale de conservation de la nature (UICN) en publiant sa nouvelle Liste rouge.

Après six décennies de déclin, la population du Lynx ibérique (Lynx pardinus) est passée de 52 individus matures en 2002 à 156 en 2012. Ce résultat a été atteint grâce à des actions intensives de conservation.

Elles comprennent la restauration de population de lapins – la principale espèce proie du Lynx ibérique -, la surveillance continue du piégeage illégal, l’élevage à des fins de conservation, des programmes de réintroduction et des mécanismes de compensation pour des propriétaires fonciers.

L’espèce est présente dans deux régions du sud-ouest de l’Espagne. Une petite population a été réintroduite dans le sud-est du Portugal.

Sonnette d'alarme

L’état de conservation de l’Otarie de l’île Guadalupe, une espèce que l’on a crue éteinte par deux fois, à la fin du 19e siècle et dans les années 1920, s’est aussi amélioré. Des mesures de protection de son habitat ont été prises et des textes législatifs mis en place, tels que la Loi de protection des mammifères marins des États-Unis.

La population de l’espèce est passée de 200 à 500 individus dans les années 1950 à près de 20'000 en 2010. 'Cette mise à jour de la Liste rouge nous rappelle que des actions de conservation efficaces peuvent faire des merveilles', a commenté Inger Andersen, directrice générale de l’UICN.

'Mais cette publication est aussi une sonnette d’alarme qui démontre la vulnérabilité croissante de notre environnement naturel. La communauté internationale doit intensifier d’urgence ses efforts en matière de conservation si nous voulons sauvegarder cette diversité fascinante de la vie qui nous nourrit, nous inspire et nous surprend jour après jour', a-t-elle ajouté.

Menaces sur le lion...

Ainsi le Chat doré africain et le Lion de mer de Nouvelle-Zélande sont confrontés à des dangers de plus en plus forts qui menacent leur survie. Et malgré la réussite des mesures de conservation prises en Afrique du Sud, le Lion (panthera leo) est toujours classé dans la catégorie vulnérable sur le plan mondial à cause de son déclin dans d’autres régions.

La sous-population d’Afrique de l’Ouest est classée 'en danger critique d’extinction' en raison des transformations de son habitat, du déclin de ses proies dû à la chasse non durable et du conflit homme-lion. Un déclin rapide est également constaté en Afrique de l’Est, principalement en raison du conflit homme-lion et du déclin de ses proies.

Le commerce des os et d’autres parties du corps apparaît comme une nouvelle menace pour l’espèce.Ils sont utilisés en médecine traditionnelle, tant dans la région elle-même qu’en Asie.

...et sur les orchidées

L’évaluation des 84 espèces d’orchidées cypripèdes d’Asie tropicale, qui comptent parmi les plus belles plantes ornementales de la planète, montre que 99% des espèces sont menacées d’extinction. Elles subissent les conséquences d'une cueillette excessive à des fins horticoles et de la perte de leurs habitats.

La Liste rouge de l’UICN comprend 77'340 espèces évaluées, dont 22'784 sont menacées d’extinction. La perte et la dégradation des habitats représentent la menace la plus importante pour 85% de l’ensemble des espèces décrites par la Liste rouge. Le commerce illicite et les espèces envahissantes sont également des causes importantes du déclin des populations.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.