Espionnage: certains responsables iraniens privés de smartphone

Espionnage: certains responsables iraniens privés de smartphone

Photo: Keystone

Certains responsables iraniens ayant accès à des informations confidentielles ne pourront pas utiliser leur smartphone pour un usage professionnel, a déclaré samedi un responsable de la défense civile. Téhéran souhaite éviter ainsi les risques d'espionnage.

Ces déclarations interviennent après que les autorités suisses et autrichiennes ont indiqué jeudi avoir ouvert, séparément, des enquêtes sur des soupçons d'espionnage informatique dans des hôtels où se déroulaient des négociations sur le nucléaire iranien. Israël est pointé du doigt par des experts informatiques.

'Les responsables qui ont accès à des informations classifiées n'ont pas le doit d'utiliser des smartphones et doivent utiliser d'autres téléphones pour un usage professionnel', a déclaré le général Gholamreza Jalali, cité par l'agence Isna.

'Il y a toujours une copie des informations qui sont entrées dans un smartphone et d'une certaine manière la société qui a fabriqué l'appareil a accès à ces informations', a expliqué le général Jalali. Il a ajouté que cette 'directive' était en préparation, sans préciser quand elle entrerait en application.

Ces dernières années, l'Iran a été la cible de plusieurs attaques informatiques, en particulier contre son programme nucléaire, notamment par les virus Duqu et Stuxnet.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.