Esplanade des mosquées: Israël promettrait de revenir au statu quo

Esplanade des mosquées: Israël promettrait de revenir au statu quo

Photo: Keystone

Israël s'est engagé à maintenir la tradition selon laquelle seuls les musulmans sont autorisés à prier sur l'Esplanade des mosquées, appelée Mont du Temple par les juifs, a déclaré John Kerry. Selon Ramallah et Amman, le statu quo n'est plus respecté.

'Israël va continuer de respecter sa politique sur les pratiques religieuses sur le Mont du Temple/Haram al Charif (esplanade des mosquées), notamment sur le point fondamental qui est que ce sont les musulmans qui prient sur le Mont du Temple/Haram al Charif et que les non-musulmans le visitent', a dit samedi le chef de la diplomatie américaine.

Après son entretien dans l'après-midi avec le roi Abdallah II de Jordanie, John Kerry a annoncé à Amman un accord entre la Jordanie et Israël sur de nouvelles mesures régissant le lieu, dans une tentative de mettre fin à la vague de violences entre Israéliens et Palestiniens. Ces mesures devraient être annoncées samedi soir par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Vidéosurveillance

Des responsables israéliens et des représentants du Waqf, la fondation religieuse jordanienne qui administre le site, vont se rencontrer pour réfléchir à des solutions permettant d'installer un système de vidéosurveillance 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

L'esplanade des Mosquées abrite le dôme du Rocher et la mosquée Al Aqsa. Ce lieu saint est le troisième de l'islam après La Mecque et Médine, en Arabie saoudite. Ancien site des deux Temples juifs, il est aussi le principal lieu saint du judaïsme.

Depuis 1967

Le président palestinien Mahmoud Abbas a également demandé samedi à Amman à John Kerry d'oeuvrer pour y rétablir le statu quo, qu'Israël ne respecte plus selon lui, a indiqué un responsable palestinien.

Les Palestiniens et la Jordanie accusent Israël de vouloir changer les règles (le 'statu quo') qui régissent l'esplanade des Mosquées, selon le statu quo de 1967. Mais Israël se défend de tel projet. 'Netanyahu joue avec les mots (...) et prétend que la situation (à Al-Aqsa) n'a pas changé', a ajouté Saeb Erekat, le négociateur en chef de l'Autorité palestinien, à l'issue de la rencontre Kerry-Abbas.

Palestinien tué

Sur le terrain, les violences continuent. Un Palestinien a été tué par des tirs israéliens après avoir tenté de poignarder un garde d'une compagnie privée posté à un barrage entre le nord de la Cisjordanie occupée depuis des dizaines d'années par Israël et l'Etat hébreu, a indiqué la police israélienne.

L'identité de l'assaillant présumé n'a pas été précisée. Son décès porte à 52 le nombre de Palestiniens tués depuis le début du mois, pour certains des auteurs présumés d'attaques ayant fait durant la même période huit morts du côté de l'occupant.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.