Explosions d'origine inconnue à l'aéroport de Bruxelles

Perquisitions en cours dans une Belgique sous le choc des attentats

Photo: Keystone

Au moins 34 personnes ont péri mardi matin dans des attentats revendiqués par l'Etat islamique contre l'aéroport et une station de métro de Bruxelles. Un des auteurs présumés est recherché et des perquisitions sont en cours.

Aux alentours de 08h00 locales, deux explosions ont retenti à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Une demi-heure plus tard, une troisième déflagration a secoué la station de métro Maelbeek, en plein quartier européen et non loin de la Commission européenne.

Au moins 34 personnes sont décédées, une vingtaine dans le métro et une dizaine sur le site de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. L'attaque a aussi blessé au moins 200 personnes. L'agence Amak affiliée à l'Etat islamique (EI) a revendiqué ces attaques et promis des 'jours noirs' en représailles à l'agression qu'elle dit subir.

Bombes sur des chariots

Deux des bombes qui ont explosé à l'aéroport ont 'probablement' été déclenchées par des kamikazes et la police recherche 'activement' un troisième suspect, a indiqué mardi soir le procureur fédéral belge. Les autorités affirment que les assaillants transportaient les bombes dans des valises sur des chariots et que l'une d'entre elles - celle de l'homme recherché - n'a pas explosé.

'Diverses perquisitions sont en cours à plusieurs endroits du pays, plusieurs témoins sont également entendus', a précisé le procureur Frédéric Van Leeuw lors d'une conférence de presse, expliquant que trois juges d'instruction antiterroristes étaient mobilisés.

Perquisition fructueuse à Schaerbeek

La police a aussi trouvé 'un engin explosif contenant entre autres des clous', ainsi que 'des produits chimiques et un drapeau de l'Etat islamique' au cours de perquisitions dans la commune bruxelloise de Schaerbeek dans l'après-midi, a ajouté le parquet fédéral dans un communiqué.

Selon la chaîne de télévision belge VRT, la police belge a retrouvé un fusil d'assaut kalachnikov près du corps d'un assaillant à l'aéroport, où les enquêteurs ont découvert aussi une ceinture d'explosifs intacte.

En soirée, les transports publics bruxellois reprenaient progressivement du service tandis que les liaisons des compagnies ferroviaires Thalys et Eurostar rouvriront partiellement mercredi. Les autorités de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem ont fait savoir quant à elles qu'il resterait fermé toute la journée de mercredi.

Alerte et hommages

Ces attaques ont conduit les autorités belges à relever leur niveau d'alerte au maximum (niveau 4) sur tout le territoire. Les autorités françaises, allemandes, néerlandaises, danoises, suédoises et finlandaises ont relevé leur niveau de sécurité et leurs contrôles.

Les hommages se sont multipliés autour de cette attaque qui a conduit le Premier ministre belge Charles Michel à annoncer trois jours de deuil national.

Les drapeaux seront mis en berne en France jusqu'à vendredi et la tour Eiffel, tout comme l'antenne du World Trade Center à New York et la porte de Brandebourg à Berlin, prendront les couleurs du drapeau belge.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.