Faire manger de l'arachide aux nourrissons réduit les allergies

Faire manger de l'arachide aux nourrissons réduit les allergies

Photo: Keystone

Faire consommer des aliments contenant des cacahuètes à des nourrissons réduit de 81% le risque qu'ils ne deviennent allergiques à cette arachide, montre un essai clinique dont les résultats sont publiés lundi. L'étude pourrait bouleverser l'approche de prévention des allergies alimentaires.

Cette recherche a été effectuée sur la base d'observations faites en Israël où très peu d'enfants souffrent d'allergies aux cacahuètes comparativement à de jeunes juifs de mêmes origines ancestrales vivant au Royaume-Uni.

Les nourrissons israéliens commencent à consommer cette arachide très tôt contrairement à de nombreux pays qui recommandent de ne pas donner de cacahuètes aux très jeunes enfants qui présentent un risque d'allergie.

Cet essai clinique a porté sur plus de 600 enfants âgés de quatre à onze mois, précisent les chercheurs britanniques, dont le Dr Gideon Lack du King's College à Londres, qui ont mené cette recherche parue dans le 'New England Journal Of Medicine'.

Etude portant sur cinq ans

La moitié des nourrissons choisis au hasard ont été soumis pendant cinq ans à un régime sans cacahuète tandis que les autres ont consommé au moins six grammes de protéines de cacahuète par semaine. Quand les enfants ont atteint cinq ans, les médecins ont constaté une réduction de 81% de cette allergie chez ceux qui avaient commencé à en manger très jeunes.

'Une étude qui montre un bienfait de cette ampleur dans la prévention des allergies aux cacahuètes est sans précédent', estime le directeur de l'institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), le Dr Anthony Fauci. 'Ces résultats peuvent bouleverser notre approche de prévention des allergies alimentaires.'

'Avant 2008, les guides cliniques recommandaient d'éviter la consommation d'aliments potentiellement allergènes chez les très jeunes enfants présentant un risque élevé de développer une allergie', explique le Dr Daniel Rotrosen, directeur de la division des allergies au NIAID.

'Alors que de récentes études ne montrent aucun bienfait dans les approches consistant à éviter les allergènes, ce dernier essai clinique est le premier à montrer que la consommation précoce d'aliments contenant des protéines de cacahuète est bénéfique et identifie une approche efficace pour faire face à un sérieux problème de santé publique', souligne le Dr Lack.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.