Frontex réclame « plus de soutien » de la part de l'UE

Frontex réclame

Photo: Keystone

Le patron de l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex, Fabrice Leggeri, a insisté lundi sur la nécessité d'instaurer 'de façon urgente' une politique européenne frontalière 'homogène'. Il réclame aussi à l'UE 'un soutien humain' plus important.

'Globalement, la coopération (avec les pays de l'UE) fonctionne bien. Pourtant, dans les derniers mois, le drame des réfugiés nous a montré que nous devons trouver de façon urgente une politique frontalière homogène', a déclaré M. Leggeri dans un entretien accordé aux quotidiens allemand Die Welt et espagnol El Pais.

'Ce que je peux dire avec certitude, c'est que nous avons besoin de plus de soutien humain de la part des pays (de l'UE). Des gens que nous pourrions déployer sur place, et dont nous avons besoin tout de suite', a-t-il insisté. Il a souligné que 'la rapidité et la dynamique du flux de réfugiés continuent à demeurer extraordinairement haut'.

'Nous devons faire face à une situation qui ne s'est jamais produite avant', a-t-il estimé, indiquant que Frontex a enregistré depuis le début de l'année 'plus de 520'000 entrées irrégulières' en Europe.

Recensement

Selon M. Leggeri, 'un recensement aux frontières extérieures de l'Europe constituerait (...) aussi une bonne base pour pouvoir répartir de façon systématique les réfugiés au sein des pays membres' sur la base du système des quotas européens.

L'Union européenne a été incapable ces dernières semaines de trouver une réponse commune face à l'afflux de migrants. Un sommet européen est prévu sur le sujet mercredi, l'Allemagne poussant à ce que les pays européens acceptent un système de quotas d'accueil non-plafonnés de réfugiés, une idée rejetée par nombre de capitales.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.