Fusillade à San Bernardino, en Californie: 20 victimes

Fusillade en Californie: piste terroriste envisagée

Photo: Keystone

Au lendemain de la tuerie à San Bernardino, en Californie, les mobiles du couple qui a perpétré la fusillade et a été tué après une course-poursuite, restent indéterminés. Pour la police, il s'agit d'un acte prémédité. Quatorze personnes ont péri, 17 ont été blessées.

A ce stade de l'enquête, la piste terroriste n'est pas exclue, a indiqué quelques heures après le drame le chef de la police locale Jarrod Burguan. Le président américain Barack Obama a d'ores et déjà réuni son équipe de sécurité nationale jeudi.

Les deux membres du couple étaient lourdement armés et 'il s'agit au minimum d'une attaque de l'ordre du terrorisme intérieur', a estimé M. Burguan. Plus de 6500 cartouches de fusils d'assaut et d'armes de poing ont été retrouvées dans la maison, la voiture et sur le couple ainsi qu'une douzaine d'engins explosifs artisanaux.

Trois autres engins explosifs reliés entre eux et actionnables à distance ont été retrouvés dans le bâtiment visé par les tueurs. Ils n'ont finalement pas explosé, a précisé Jarrod Burguan,

'Rêve américain'

L'homme est un Américain de 28 ans, d'origine pakistanaise, et fervent musulman, employé de la ville, répondant au nom de Syed Farook. Il était accompagné de sa femme, Tashfeen Malik, également née au Pakistan, 27 ans.

Tous deux semblaient pourtant vivre le 'rêve américain' et avaient une petite fille de six mois qu'ils avaient confiée à la mère de Syed Farook en début de journée sous le prétexte d'un rendez-vous médical, selon un beau-frère du jeune homme.

Certains médias américains, citant des sources anonymes proches de l'enquête, affirmaient que Syed Farook s'était radicalisé récemment, ce que ne confirment pas les autorités.

Déjeuner festif

Le jeune homme de 28 ans est toutefois décrit dans sa mosquée comme réservé et poli. 'Nous n'avons jamais vu de signe de radicalisation', a affirmé l'assistant imam de 39 ans à la mosquée de Dar Al Uloom Al Islamiyah of America, la seule mosquée de San Bernardino.

Le suspect avait travaillé comme expert sanitaire pour les services de santé de San Bernardino, une ville située à l'est de Los Angeles. Ce sont ces employés - ses collègues - qui étaient réunis mardi pour ce déjeuner festif durant lequel une dispute a éclaté, à la suite de laquelle Syed Farook aurait quitté les lieux, pour revenir plus tard avec son épouse perpétrer le massacre.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.