Hausse de 45% des demandes d'asile dans les pays industrialisés

Hausse de 45% des demandes d'asile dans les pays industrialisés

Photo: Keystone

Les demandes d'asile dans 44 pays industrialisés ont augmenté de 45% l'an dernier, a affirmé jeudi le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR). Elles ont atteint leur plus haut niveau depuis 22 ans. La Suisse est le onzième pays qui reçoit le plus de demandes.

Jamais autant de demandes d'asile n'ont été déposées dans les pays industrialisés depuis 1992 et le début de la guerre dans l'ex-Yougoslavie, soit 866'000 l'an dernier, contre 596'600 en 2013. Cette forte augmentation est surtout due aux Syriens, le premier groupe avec 150'000 demandes, presque le triple du chiffre de 2013.

Au deuxième rang des pays d'origine, les requêtes des Irakiens ont doublé d'une année à l'autre, avec 68'700 demandes, devant celles des Afghans (60'000), des Serbes et Kosovars (55'700). Les demandes des Erythréens (48'400) ont aussi doublé par rapport à 2013.

Parmi les 44 pays d'accueil, la Suisse arrive au 11e rang des demandes d'asile déposées l'an dernier, avec 22'110 demandes, en hausse de 14%, selon le HCR. Elle était au huitième rang en 2013. Proportionnellement à sa population, sur la période 2010-2014, la Suisse a été le quatrième pays d'accueil après la Suède, Malte et le Luxembourg.

L'Allemagne 1er pays d'accueil

L'Allemagne a été le premier pays d'accueil l'an dernier, avec 173'000 demandes (+58%), dont un quart de Syriens. Les Etats-Unis sont au second rang (121'200 demandes, +44%), dont 42% en provenance du Mexique et des pays d'Amérique centrale.

La Turquie arrive au troisième rang, avec 87'800 demandes, surtout irakiennes. Ankara offre par ailleurs l'hospitalité à 1,7 million de Syriens, qui ne sont pas compris dans la statistique des demandes d'asile du HCR, car ils bénéficient d'une protection temporaire en tant que groupe.

Hausse record en Italie

Au 4e rang, la Suède a recensé 75'100 requêtes (+38%). L'Italie n'a jamais reçu autant de demandes, soit 63'700, en hausse de 148% par rapport à 2013. La France, avec 59'000 demandes, est un des rares pays à enregistrer une diminution (-2%).

Le HCR précise encore que la Russie n'est pas incluse dans cette statistique: elle a reçu plus de 270'000 demandes d'Ukrainiens l'an dernier. Le nombre d'Ukrainiens ayant déposé une demande d'asile dans les 44 pays industrialisés a passé de 1400 en 2013 à 15'700 en 2014.

Fardeau mal réparti

Le HCR souligne que le fardeau n'est pas équitablement réparti entre les pays industrialisés. Les cinq premiers pays reçoivent 60% des demandes.

'La générosité doit être élargie à davantage de pays', a plaidé la porte-parole du HCR Melissa Fleming en présentant le rapport. Pointée du doigt, l'Australie a connu une baisse de l'ordre de 24% à moins de 9000 demandes d'asile en 2014.

La porte-parole du HCR a averti que la hausse se poursuivra en 2015, parce que le nombre de Syriens se rendant en Europe va encore augmenter. 'Ils sont désespérés et ne voient pas la fin de la guerre. Ils seront de plus en plus nombreux à venir en Europe pour reconstruire leur vie', a affirmé Mme Fleming.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.