Hommage de l'Allemagne aux victimes du crash de Germanwings

L'Allemagne

Photo: Keystone

L'Allemagne a rendu un hommage national aux 150 tués du crash de l'avion de Germanwings dans les Alpes françaises. En la Cathédrale de Cologne, de nombreuses personnes se sont recueillies derrière le président Joachim Gauck et la chancelière Angela Merkel.

'Nous sommes toujours sous le coup du choc inouï qui nous a tous atteints le 24 mars', a déclaré M. Gauck face à quelque 1400 personnes pour la plupart vêtues de noir. Parmi elles figuraient 500 proches des disparus, réunis pour une cérémonie oecuménique dans la plus grande cathédrale gothique du nord de l'Europe.

Sur chaque siège avait été placée une petite croix en bois et sur les marches du choeur, 150 bougies allumées représentaient les 150 victimes du crash - dont près d'une moitié d'Allemands -, dont le copilote Andreas Lubitz accusé d'avoir volontairement précipité l'avion contre la montagne alors qu'il souffrait de problèmes psychiatriques.

'De très nombreuses personnes dans le pays ont éprouvé un mélange terrible et pesant de sentiments: un effroi incroyable, la stupéfaction, le deuil qui chez beaucoup s'est mué en colère', a poursuivi le chef de l'Etat allemand, par ailleurs pasteur luthérien. Il a évoqué l'incompréhension autour de cet 'acte volontaire'.

Ministres français et espagnol sur place

Au premier rang, le visage grave, la chancelière Angela Merkel n'a pas pris la parole. Les présidents des chambres basse et haute du Parlement allemand étaient également présents alors que les drapeaux étaient en berne dans tout le pays.

Ouverte à 12h00, la cérémonie a alterné pendant deux heures hommages, chants, musique et prières. Un ensemble du lycée de Haltern-am-See, petite ville qui a perdu dans la catastrophe 16 élèves et deux enseignantes en voyage scolaire, a joué de la musique.

'Chacun d'entre vous (...) est certainement désespéré de bien des façons, profondément attristé ou pétrifié par la douleur. Les mots sont trop faibles pour vous réconforter', a déclaré le cardinal de Cologne, Rainer Maria Woelki.

Le ministre espagnol de l'Intérieur Jorge Fernandez Diaz a rendu hommage aux professionnels intervenus sur les lieux du crash et auprès des proches des victimes. Le secrétaire d'Etat français aux Transports, Alain Vidalies, a assuré aux familles endeuillées de la 'solidarité' de la France.

Plus de 70 Allemands parmi les victimes

A l'extérieur de la cathédrale, sous un ciel lumineux balayé par un vent frais, une foule nombreuse était massée autour des barrières de sécurité pour suivre la cérémonie sur écran géant. Des fleurs et des bougies étaient disposées autour de la cathédrale. Le drame a déclenché un débat en Allemagne sur le secret médical.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.