Humanitaire: record de 20,1 milliards de dollars requis pour 2016

Humanitaire: record de 20,1 milliards de dollars requis pour 2016

Photo: Keystone

L'aide humanitaire dans le monde va demander un record de 20,1 milliards de dollars en 2016, cinq fois plus qu'il y a une décennie. Plusieurs hauts responsables de l'ONU ont lancé lundi cet appel à Genève pour venir en aide à plus de 87,6 millions de personnes.

Au total, plus de 125 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire. 'La souffrance dans le monde a atteint des niveaux jamais vus depuis une génération', a souligné devant la presse le sous-secrétaire général de l'ONU aux affaires humanitaires Stephen O'Brien.

Il a appelé la communauté internationale à répondre généreusement à cet appel lancé après l'évaluation des besoins de centaines d'organisations. Le plan est prévu pour une action dans 37 pays. 'Les humanitaires livrent davantage d'aide dans davantage de sites avec un standard plus élevé que jamais auparavant', selon M. O'Brien.

En 2016, les conflits en Syrie, en Irak, au Soudan du Sud et au Yémen vont rester les situations qui demanderont le plus de fonds, en raison des réfugiés et des déplacés. Le nombre de ces personnes vulnérables a déjà atteint quelque 60 millions, le plus élevé depuis la Seconde Guerre mondiale.

Personnel de santé ciblé récemment dans les conflits

Ces mouvements de masse 'sont devenus la réalité qui marque le 21e siècle', a estimé le Haut Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres. Dans les six premiers mois de l'année, leur nombre a augmenté de plus de 5% par rapport à la même période en 2014. Le nombre des retours volontaires a aussi diminué de 20%. Les catastrophes naturelles vont aussi empirer en lien avec El Niño.

La conséquence sur la santé est 'sans précédent', a souligné de son côté la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Margaret Chan. Quelque 60% des décès de femmes enceintes ou de bébés sont constatés dans des zones de conflits ou de catastrophes naturelles. Il en va de même pour plus de la moitié des décès d'enfants de moins de 5 ans.

Près de 80 millions de personnes ont besoin d'une aide d'urgence en matière de santé. Les violations du droit humanitaire ciblent le personnel de santé dont plus de 600 membres ont été tués en 2004.

Seulement 49% des fonds demandés en 2015

Les hauts responsables appellent par ailleurs les donateurs à ne pas choisir entre les dépenses humanitaires et celles qui pourraient être liées à un durcissement de la lutte anti-terroriste. Mais ce renforcement de mesures pourrait provoquer de 'nouveaux problèmes' dans les pays directement touchés par les conflits, estime le président du Conseil international des agences bénévoles (ICVA), Ahmad Faizal Perdaus.

Il faut s'attendre à ce que l'appel doive être réévalué, selon lui. Une situation qui complique le mandat des ONG qui assurent 60 à 80% des interventions humanitaires sur le terrain, directement ou en partenariat avec d'autres acteurs. Il appelle à considérer les dons humanitaires comme un investissement et pas comme une dépense.

En 2015, seuls 49% des fonds demandés ont eux été financés par les donateurs. Ce montant a atteint 9,7 milliards des 19,9 milliards de dollars requis, soit la différence la plus élevée. Mais ce budget a permis d'assister 220'000 enfants en Somalie, d'amener de la nourriture à 1,6 million de personnes au Mali et de l'eau potable à plus de 2 millions de personnes au Soudan du Sud ou de soigner également plus de 9 millions en Syrie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.