Iran: Kerry défend vigoureusement l'accord au Congrès

Iran: Kerry défend vigoureusement l'accord au Congrès

Photo: Keystone

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a vigoureusement défendu jeudi au Congrès l'accord sur le nucléaire iranien. Celui-ci constitue à ses yeux 'un bon compromis pour le monde' et mérite d'être approuvé par les élus américains, dont beaucoup y sont hostiles.

Les sanctions ne peuvent pas seules empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, a fait valoir le chef de la diplomatie américaine devant la commission des Affaires étrangères du Sénat.

'La vérité, c'est que l'accord de Vienne apporte des moyens plus solides, plus complets et plus durables pour limiter le programme nucléaire iranien que toute autre alternative', a soutenu M. Kerry.

'Sous surveillance intense pour toujours'

Si l'accord est validé, il mettra l'Iran 'sous surveillance intense pour toujours' et gardera le monde uni pour s'assurer que les activités nucléaires de Téhéran 'restent entièrement pacifiques', a-t-il ajouté.

'C'est un bon compromis pour le monde, un bon compromis pour l'Amérique, un bon compromis pour nos alliés et nos amis dans la région - et il mérite votre soutien', a-t-il martelé.

M. Kerry était entendu publiquement par les élus du Congrès pour la première fois depuis la validation lundi de l'accord par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Un républicain s'en prend à Kerry

L'accord a été conclu le 14 juillet au terme d'intenses négociations entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité - France, Royaume-Uni, Chine, Russie, Etats-Unis, plus l'Allemagne.

Il prévoit une levée progressive et conditionnelle des sanctions internationales imposées depuis 2006 à l'Iran, en échange de garanties que Téhéran ne se dotera pas de l'arme atomique.

Mais il rencontre beaucoup de résistance au Congrès américain, qui est dominé par les républicains et a 60 jours pour l'examiner.

Le sénateur républicain Bob Corker, président de la commission des Affaires étrangères, s'en est violemment pris à John Kerry, estimant que l'accord traçait 'un chemin parfait' pour l'Iran vers la bombe nucléaire.

'On vous a plumés'

'On vous a plumés (...) Vous avez franchi un nouveau seuil dans la politique étrangère des Etats-Unis' en permettant à un 'Etat qui soutient le terrorisme' de devenir une puissance nucléaire, a estimé M. Corker.

M. Kerry a été accueilli à son audition par une poignée de militants anti-nucléaire, vêtus de maillots roses où on pouvait lire 'paix avec l'Iran' et qui ont salué l'accord. 'Quel travail impressionnant!', a lancé un militant.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.