L'EI a enlevé 220 chrétiens assyriens ces trois derniers jours

Des djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont enlevé au total 220 chrétiens assyriens dans des villages du nord-est de la Syrie au cours des trois derniers jours, rapporte jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ces rapts se sont produits lors de la prise d'une dizaine de villages dans la province de Hassaké.

'Des négociations ont lieu par l'entremise de médiateurs de tribus arabes et une figure de la communauté assyrienne afin d'obtenir la libération des otages', précise l'ONG basée en Grande-Bretagne et proche de l'opposition syrienne.

L'OSDH avait dans un premier temps fait état mardi de l'enlèvement de 90 Assyriens.

Selon l'organisation, l'EI contrôle désormais dix villages chrétiens de la région de Tall Tamer que les habitants quittaient en masse. Ses combattants 'ont emmené sur leur territoire les personnes qu'ils ont capturées', a ajouté le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Fuite de milliers de personnes

Le directeur du Réseau assyrien des droits de l'Homme basé en Suède, Oussama Edward, avait indiqué mercredi qu'un millier de familles - 'soit près de 5000 personnes' - avaient fui leur domicile dans le nord-est syrien depuis lundi. L'EI n'a pas revendiqué ces rapts.

Quelque 30'000 Assyriens, une communauté parmi les plus anciennes converties au christianisme, vivaient en Syrie avant le début du conflit le 15 mars 2011, la majorité à Hassaké.

Cette région du nord-est de la Syrie est le théâtre d'affrontements entre les et des combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Les miliciens kurdes ont lancé une double offensive contre l'EI dimanche, avec le soutien de peshmergas irakiens et l'appui aérien de la coalition formée par les Etats-Unis.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.