L'Italie a enregistré près de 6000 nouveaux migrants depuis mardi

L'Italie a enregistré près de 6000 nouveaux migrants depuis mardi

Photo: Keystone

Près de 6000 migrants sont entrés en Italie depuis mardi, au moment où vient de démarrer la 'saison' des traversées, s'est alarmée vendredi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). En Grèce, seules 174 arrivées ont été signalées.

'Cette semaine, presque toutes les arrivées' ont été enregistrées en Italie, a indiqué un porte-parole de l'OIM, Joel Millman, lors d'un point de presse à Genève. Au total, 5664 arrivées ont été enregistrées en Europe entre mardi et jeudi. Vendredi matin, 357 personnes supplémentaires sont arrivées à Messine (Italie).

Des responsables européens ont parlé ces dernières semaines de centaines de milliers de candidats au départ qui attendent sur les côtes libyennes.

'Le personnel de l'OIM a rencontré beaucoup des migrants et établi que leur point de départ était, pour tous, la Libye. Beaucoup viennent d'Afrique sub-saharienne, et nous avons enregistré une hausse du nombre de ceux qui viennent de la Corne de l'Afrique, en particulier d'Erythrée', a indiqué le directeur du bureau de coordination de l'OIM à Rome, Federico Soda.

'Pour le moment, il n'est pas possible d'établir un lien entre l'augmentation des arrivées en Méditerranée centrale et l'accord UE/Turquie ou la fermeture de la route des Balkans. La majorité des migrants arrivant de Libye sont des Africains. Très peu de Syriens sont venus de Libye ces derniers mois', a-t-il ajouté.

Ne pas différencier les migrants

Dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée vendredi, le patriarche de Constantinople a demandé d'ouvrir les portes aux migrants et de ne pas différencier les migrants économiques et les demandeurs d'asile. Bartholomée s'exprimait à la veille de la visite du pape François à Lesbos.

La rencontre du patriarche avec le pape et l'archevêque d'Athènes et de toute la Grèce Ieronymos sur cette île grecque, porte d'entrée des migrants en Europe, 'représente un message fort pour tout le monde', a déclaré Bartholomée .

'Cette rencontre représentera certainement une invitation à la communauté internationale pour qu'elle fasse tout ce qui est nécessaire face à un phénomène aussi triste qui offense la conscience de l'homme et notre culture', a poursuivi Bartholomée, qui siège à Istanbul et exerce une primauté honorifique sur tous les patriarches orthodoxes.

Le patriarche a assuré partager la vision du pape François qui ne fait pas de distinction entre les migrants économiques fuyant la misère et les demandeurs d'asile fuyant les violences. 'L'économie globalisée crée une série de crises d'identité dans le monde contemporain, la faim et la misère dans de nombreuses régions de notre planète, et cela représente une offense envers Dieu', a-t-il dit.

Près de 50'000 personnes bloquées en Grèce

Au total, plus de 177'200 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe depuis le début de l'année en passant par la Méditerranée, selon l'OIM. Plus de 153'360 ont transité par la Grèce et plus de 23'170 par l'Italie.

Le périple des migrants n'est pas sans danger: 375 personnes ayant emprunté la route maritime orientale (vers la Grèce et Chypre) sont mortes ou portées disparues depuis janvier et 352 personnes ayant emprunté la route maritime centrale (vers l'Italie) sont mortes ou portées disparues, selon l'OIM.

En Grèce, près de 50'000 autres migrants et réfugiés arrivés avant le 20 mars sont toujours bloqués depuis la fermeture de la 'route des Balkans', qui, via la Macédoine et la Serbie, les conduisait jusqu'à la frontière de l'Union européenne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.