L'UE s'engage à doubler son aide au peuple syrien

Appel urgent de l'ONU à aider les Syriens

Photo: Keystone

L'ONU a exhorté mardi la communauté internationale à accroître fortement son aide humanitaire aux Syriens. Les promesses de dons émanant des pays ayant participé à la troisième conférence des donateurs au Koweït ont atteint 3,8 milliards de dollars, selon Ban Ki-moon.

L'Union européenne prévoit de doubler son aide à 1,1 milliard d'euros cette année. 'Les besoins sont immenses' et 'un effort exceptionnel est nécessaire', a commenté le commissaire à l'Aide humanitaire, Christos Stylianides. Le Koweït, hôte de la conférence qui rassemble 78 pays, a annoncé 500 millions de dollars de dons. La Suisse va de son côté augmenter de 30 à 50 millions de francs par année son soutien financier pour la Syrie et les pays voisins.

Le délégué du Conseil fédéral à l'aide humanitaire, Manuel Bessler, a présenté devant les délégués cette décision, qui avait été prise au début du mois par le gouvernement.

Il faut 8,4 milliards par année

L'ONU a fixé à 8,4 milliards de dollars en un an l'aide financière nécessaire pour venir en aide aux plus de 10 millions de réfugiés ou déplacés, soit près de la moitié des quelque 23 millions d'habitants que compte la Syrie. C'est un record mondial inégalé depuis 20 ans selon l'ONU.

Un deuxième Suisse a participé à cette réunion: le président du CICR Peter Maurer y a plaidé pour un soutien accru au mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Le diplomate bernois a reconnu qu'il était difficile d'être optimiste face à l'ampleur de la crise. Il a toutefois souligné quelques signes d'espoir, comme les progrès enregistrés dans l'accès aux populations civiles.

Aggravation de la situation

Il s'agit de 'répondre à la plus grande catastrophe humanitaire de l'histoire moderne', a de son côté déclaré l'émir du Koweït, Sabah al-Ahmad Al-Sabah, en appelant le Conseil de sécurité de l'ONU à 'mettre les divergences de côté pour trouver un règlement politique à ce conflit dévastateur'.

Ban Ki-moon s'est montré aussi particulièrement alarmiste en avertissant que la situation 's'aggravait chaque jour, pour le peuple de Syrie et de la région tout entière'.

'Quatre Syriens sur cinq vivent dans la pauvreté, la misère et les privations. Le pays a perdu près de quatre décennies de développement humain', a-t-il indiqué. 'Près de la moitié des hommes, femmes et enfants de ce pays ont été contraints de fuir leurs foyers'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.