L'ex-espion Jonathan Pollard est sorti de prison aux Etats-Unis

L'ex-espion Jonathan Pollard est sorti de prison aux Etats-Unis

Photo: Keystone

Jonathan Pollard est sorti vendredi de sa prison aux Etats-Unis. Ce citoyen américain de 61 ans avait été condamné en 1987 à un emprisonnement à perpétuité pour espionnage au profit d'Israël.

'Je peux confirmer que Jonathan Pollard est libre au bout de trente ans' de prison, a déclaré le porte-parole de son principal groupe de soutien en Israël. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué cette libération 'après trois longues et difficiles décennies (...). J'attendais ce jour avec impatience', a-t-il dit.

La peine de réclusion infligée à M. Pollard avait été jugée démesurée par l'Etat hébreu. Maints Israéliens considèrent d'ailleurs ce juif américain comme un idéaliste ayant sacrifié sa liberté pour la sécurité des Israéliens.

Cet homme est resté pendant plusieurs décennies une pomme de discorde majeure entre Israël et les Etats-Unis. Les présidents américains successifs, de Ronald Reagan à Barack Obama, ont toujours refusé sa libération anticipée.

Libération conditionnelle

Jonathan Pollard était emprisonné dans le pénitencier fédéral de Butner, une petite ville de Caroline du Nord. Il a bénéficié d'une mesure de libération conditionnelle, annoncée à fin juillet.

Il reste cependant soumis à cinq ans d'interdiction de quitter le territoire américain. Le président Barack Obama pourra, s'il le désire, l'autoriser à se rendre en Israël dès sa libération.

Dossier sensible

Signe que son cas reste sensible, Benjamin Netanyahu a, selon la presse locale, demandé à ses ministres de s'abstenir de tout triomphalisme lors de la libération de Pollard. L'ancien espion a obtenu la nationalité israélienne en 1995.

Les avocats du prisonnier ont affiché ces derniers jours une même discrétion. Ils ont refusé de s'exprimer et de donner des détails sur les intentions de leur client une fois libre.

Ce dernier aurait fourni l'assurance d'avoir un emploi et un lieu de résidence dans la région new-yorkaise. Selon ses proches, il désire s'établir en Israël avec une juive canadienne épousée en prison.

Documents confidentiels

Officier dans les services de renseignement de la marine américaine, Jonathan Pollard avait livré de nombreux documents confidentiels aux Israéliens avant d'être arrêté fin 1985. Il avait plaidé coupable en juin 1986 et a été condamné à la prison à vie le 4 mars 1987. Son épouse de l'époque, condamnée à cinq ans de prison, a été libérée en 1989.

L'ex-espion aurait aidé Israël à bombarder en 1985 le QG de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), alors exilée en Tunisie, et à assassiner le numéro deux de l'OLP, Abou Jihad, à Tunis en 1988.

Motivations vénales

Pour les Etats-Unis, l'espion aux motivations vénales a causé un tort considérable aux intérêts américains, en pleine Guerre froide. Selon certaines sources, Pollard aurait livré à d'autres pays qu'Israël des informations cruciales, qui ont pu finir entre les mains de l'ex-URSS.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.