La police macédonienne tire des gaz lacrymogènes à Idomeni

La police macédonienne a tiré des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes mercredi contre des migrants qui manifestaient le long de la barrière de la frontière macédonienne à Idomeni. Des incidents violents étaient déjà survenus dimanche au même endroit.

L'usage des gaz lacrymogènes a eu lieu après qu'une centaine de migrants, qui manifestaient 'pour l'ouverture des frontières', eurent secoué le grillage frontalier, ont rapporté des journalistes sur place.

A quelques centaines de mètres se déroulait une visite officielle au centre de réception pour migrants de Gevgelija, côté macédonien, du président macédonien Gjorge Ivanov et de ses homologues croate et slovène, Kolinda Grabar Kitarovic et Borut Pahor.

Dimanche, plusieurs centaines de migrants ont été blessés dans des circonstances similaires dans le même secteur. Les policiers avaient alors recouru aussi à des balles de caoutchouc, suscitant la colère des autorités grecques et la condamnation d'agences et d'organisations humanitaires.

Près de 11'000 migrants sont bloqués depuis février dans le secteur du poste-frontière d'Idomeni, dans le nord de la Grèce, limitrophe de la Macédoine, depuis la fermeture de la 'route des Balkans' par laquelle d'autres ont pu gagner l'Europe du Nord et de l'Ouest durant les mois précédents.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.