Le HCR appelle l'UE à accueillir, et l'islamophobe Pegida manifeste

Le HCR appelle l'UE à accueillir, et l'islamophobe Pegida manifeste

Photo: Keystone

Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé lundi l'UE à accueillir plus de réfugiés dans le cadre de sa politique de 'relocalisations'. Le mouvement allemand islamophobe Pegida a lui lundi soir manifesté contre Angela Merkel.

Les plans de répartition entre les 28 de 160'000 réfugiés, dans la procédure dite de relocalisation, 'ne suffisent pas', a affirmé M. Guterres dans une conférence de presse à l'issue d'une visite en Grèce. Ce pays a enregistré depuis janvier plus de 400'000 arrivées de réfugiés et migrants.

L'UE doit accueillir 'plus de réfugiés' alors que les arrivées se poursuivent 'et notamment d'Afghans', a-t-il relevé. Cette population n'est pour le moment pas éligible à la relocalisation, réservée aux Syriens, Irakiens et Erythréens.

Approche humaine

Il a appelé l'UE à offrir 'plus d'opportunités légales' d'installation, via notamment la procédure de 'réinstallation', qui concerne les réfugiés bénéficiant déjà de protection mais dans des pays tiers, en particulier les Syriens réfugiés en Turquie. Le regroupement familial doit aussi être promu, a-t-il ajouté.

'Sans une approche humaine', prenant en compte des 'préférences et d'éventuels liens familiaux' des réfugiés, le processus de relocalisation 'peut échouer', a-t-il aussi mis en garde. 'Ce n'est pas un exercice technocratique', a-t-il plaidé, évoquant le risque que des réfugiés préfèrent se disperser sans contrôle plutôt que d'être envoyés où ils ne souhaitent pas se rendre.

Pegida manifeste à Dresde

Diamétralement opposé à cette approche, le mouvement allemand islamophobe Pegida a multiplié lundi soir les attaques contre la chancelière Angela Merkel, la qualifiant de 'bonne femme irresponsable' et exigeant sa démission, lors de son rassemblement hebdomadaire à Dresde (est).

'Merkel a fait de l'Allemagne un gigantesque camp dans la jungle', a lancé face aux milliers de manifestants Tatjana Festerling, candidate de Pegida qui avait rassemblé 10% des suffrages en juin lors des municipales de Dresde, raillant la politique d'accueil de la chancelière à l'égard des demandeurs d'asile.

En l'absence de chiffres policiers, un comptage indépendant assuré par l'université de Dresde a fait état de 7500 à 9000 manifestants, soit une affluence stable par rapport aux deux dernières semaines, malgré les critiques croissantes visant Angela Merkel jusque dans son propre camp.

Le flux de migrants repart à la hausse

Le flux de migrants traversant l'Europe centrale en provenance des Balkans et à destination majoritairement de l'Allemagne est reparti à la hausse ce week-end. Plus de 8500 personnes sont ainsi arrivées en Autriche dimanche.

Sans égaler les pics observés en septembre, où jusqu'à 14'000 migrants ont pu être comptés en 24 heures, ces chiffres marquent une hausse sensible par rapport à la semaine dernière. Les arrivées avaient atteint quelque 5500 personnes en moyenne par jour.

En Hongrie, près de 7900 migrants ont été recensés dimanche. A peu près le même chiffre a été enregistré samedi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.