Le régime veut des excuses du HCN avant de discuter avec lui

Le régime veut des excuses du HCN avant de discuter avec lui

Photo: Keystone

Le régime syrien ne discutera pas directement avec le HCN à Genève tant que certains de ses membres ne s'excusent pas de leurs déclarations. Il veut d'autres interlocuteurs, alors que les groupes du Caire et de Moscou doivent rencontrer l'émissaire de l'ONU mercredi.

Après sa réunion avec l'émissaire de l'ONU dans la matinée, le chef de la délégation du gouvernement Bachar al-Jaafari a dénoncé une 'opposition terroriste' dans le Haut Comité des négociations (HCN). Aucun groupe ne peut 'mobiliser' la représentation des rebelles aux discussions, selon lui.

Du côté du HCN, le porte-parole Salim al-Muslat a indiqué dans un entretien au quotidien Le Temps que n'avoir 'besoin d'aucun groupe supplémentaire. Et oui, en effet, nous voyons bien la manœuvre qui consiste à tenter de nous marginaliser dans les discussions'. Le groupe de Moscou, proche de la Russie, s'est présenté à l'AFP comme une seconde délégation officielle.

Les résolutions du Conseil de sécurité prévoient que l'émissaire puisse consulter le plus largement possible, s'est contenté d'affirmer l'adjoint de M. de Mistura, Ramzy Ezzeldin Ramzy.

Interrogé sur la volonté kurde d'un Etat fédéral pour la Syrie, Bachar al-Jaafari a indiqué que ce groupe constituait 'un composant important' de la Syrie. Mais l'unité et l'intégrité territoriale du pays doivent être préservées, selon lui. Il a par ailleurs indiqué que la décision du retrait partiel russe avait été prise avec le président syrien Bachar al-Assad. Et de dénoncer à M. de Mistura l'entrée de terroristes sur le territoire syrien par la Turquie, Israël et la Jordanie.

La rencontre de mercredi matin a malgré tout permis d'entamer les discussions sur le fond. L'émissaire de l'ONU a demandé à la délégation du gouvernement des clarifications sur leur document présenté lundi, a dit M. Ramzy sans davantage de précisions sur cette requête.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.