Le souverain pontife à Holguin, berceau du christianisme cubain

Le souverain pontife à Holguin, berceau du christianisme cubain

Photo: Keystone

Le pape François s'en rendu lundi à Holguin, un des foyers les plus anciens du christianisme à Cuba et région natale des frères Castro. Devant des fidèles, il a rendu un hommage au rôle social de l'Eglise. Le souverain pontife partira mardi pour les Etats-Unis.

Le pape François a rendu un hommage appuyé lundi aux 'efforts' et aux 'sacrifices' de l'Eglise dans une société cubaine en pleine transition, devant une foule de fidèles à Holguin, dans l'est de Cuba.

'Je sais au prix de quels efforts et au prix de quels sacrifices l'Église à Cuba travaille pour porter à tous, jusqu'aux endroits les plus éloignés, la parole et la présence du Christ', a déclaré le pape, lors d'une messe en plein air sur la place de la Révolution Calixto Garcia, où 150'000 personnes étaient attendues.

Plusieurs heures avant l'office, la place était déjà remplie de fidèles de la région, mais aussi d'autres provinces.

François a mentionné en particulier les 'maisons de mission', 'qui, face au manque de lieux de culte et de prêtres, permettent à de nombreuses personnes d'avoir un espace de prière, de catéchèse et de vie de communauté' catholique.

A Cuba, le nombre des catholiques est évalué à 10% de la population, même si celui des baptisés est plus important et si l'Eglise joue un rôle non négligeable avec ses structures sociales, éducatives, médicales. Celles-ci pallient souvent les manques des services publics du régime communiste.

Ambiance de recueillement

Devant quelque dizaines de milliers de personnes rassemblées sous une forte chaleur dans une ambiance de recueillement, François a défini le comportement du catholique dans la société comme celui d'une personne qui 'ne vit plus aux dépens des autres'.

Parmi les présents figurait notamment Raul Castro, qui se protégeait du soleil en portant un large chapeau de paille. Le président cubain s'est engagé à assister à tous les offices célébrés par le pape.

Holguin, au sud-est de l'île est célèbre pour sa croix emblématique de cinq mètres de hauteur érigée en 1790 en haut d'une colline. François devait se recueillir sur ce site symbolique appelé 'la Loma de la Cruz' et bénir la quatrième ville cubaine, où aucun pape ne s'était jamais rendu.

La province d'Holguin est aussi la première région où avait débarqué Christophe Colomb en 1492. Et c'est dans sa baie que serait apparue, en 1612, l''image flottante' en bois de la Vierge de la Charité del Cobre (du Cuivre, ndlr), désormais sainte patronne de Cuba.

'On est venu le voir parce qu'on l'aime pour tout ce qu'il a fait pour la paix et pour Cuba', déclarait un vigile de 45 ans qui a passé neuf heures sur la route pour venir de Guantanamo. 'François est un missionnaire et maintenant il va aller aux Etats-Unis, il veut unifier les deux peuples', assurait de son côté Carlos Berejano au sujet du rapprochement cubano-américain en cours et de cette tournée papale à Cuba et aux Etats-Unis.

Direction les Etats-Unis

Dans la soirée, le souverain pontife devait rencontrer les évêques et se recueillir au sanctuaire de la Vierge de la Charité del Cobre, très vénérée au-delà des milieux catholiques.

François quittera mardi Santiago de Cuba après une messe finale, à destination des Etats-Unis. L'y attendront d'importants rendez-vous au Congrès, à la Maison Blanche et devant les Nations unies, puis il achèvera cette tournée par une rencontre mondiale des familles à Philadelphie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.