Les bureaux de vote ont ouvert pour les régionales en France

Régionales en France: participation en hausse à la mi-journée

Photo: Keystone

Près d'un Français sur cinq (19,59%) s'était rendu aux urnes dimanche à la mi-journée pour le second tour des élections régionales. Ce taux de participation est en nette hausse par rapport à la même heure la semaine dernière au premier tour (16,27%).

Ce chiffre, fourni par le ministère de l'Intérieur, est également supérieur à celui de 18,57% enregistré en milieu de journée au second tour des régionales de 2010. Dimanche dernier, le taux de participation avait atteint 49,91% en fin de journée.

Plusieurs personnalités politiques ont voté dans la matinée sous l'oeil des caméras. C'est le cas du président François Hollande à Tulle (Corrèze), du candidat Les Républicains (LR) en Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca) Christian Estrosi, de sa rivale du FN Marion Maréchal-Le Pen, ou encore de la présidente du Front national Marine Le Pen, en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Pour ce dernier scrutin avant la présidentielle de 2017, 44,6 millions de Français sont appelés à désigner les exécutifs des treize nouvelles régions métropolitaines.

Les listes encore en lice s'affrontent dans deux duels, dans le Nord et en Paca, dix triangulaires, et une quadrangulaire en Corse. Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00 en métropole et fermeront entre 18h00 et 20h00 selon les villes. Les électeurs de l'Outre-mer sont également appelés aux urnes.

La France voisine à portée du FN

Dimanche dernier, Marine Le Pen et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen ont réalisé dans le Nord et en Paca les deux meilleures performances du parti avec chacune plus de 40% des voix. Mais des sondages les donnent perdantes dimanche dans ces deux régions, où les socialistes se sont désistés au profit des candidats de droite.

Les meilleures chances du FN pourraient être dans l'Est (Alsace Champagne-Ardennes Lorraine) avec le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, opposé à un candidat de droite et un socialiste qui a refusé de se retirer. La Bourgogne-Franche-Comté semble aussi à la portée du parti d'extrême droite.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.