Les raids de la coalition frappent la capitale yéménite

Yémen: le gouvernement en exil veut préparer son retour

Photo: Keystone

Le gouvernement yéménite en exil a annoncé mardi qu'il allait organiser la résistance contre les rebelles chiites houthis et ceux qui les soutiennent, et préparer son retour au pays. Il exprimait cette intention au terme d'une conférence politique à Ryad.

La conférence a réuni pendant trois jours des représentants de partis politiques et de la société civile, sous la présidence du chef de l'Etat yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi et de membres de son gouvernement, réfugiés en Arabie saoudite.

Tout en disant oeuvrer 'ensemble' pour 'rétablir l'Etat et l'autorité légitime' du président Hadi, les participants ont décidé d''organiser et de renforcer la résistance gouvernementale et populaire' contre la rébellion, qui contrôle la capitale Sanaa et de vastes régions du Yémen.

Ils entendent aussi trouver 'rapidement une zone sûre au Yémen pour que les institutions de l'Etat reprennent leurs activités à l'intérieur du pays', selon le communiqué, dit 'Déclaration de Ryad' et lu pendant la séance de clôture.

Appliquer la résolution de l'ONU

Les participants ont par ailleurs subordonné tout dialogue avec la rébellion - absente de la conférence de Ryad - à la mise en oeuvre de la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l'ONU.

Cette résolution marque 'un seuil à ne pas dépasser dans toutes futures négociations qui pourraient se tenir sous les auspices des Nations unies', selon le texte.

La résolution du Conseil de sécurité du 15 avril somme les Houthis de se retirer des zones conquises depuis leur offensive de l'été 2014 et leur impose un embargo sur les armes.

Reprise des hostilités

La reprise des hostilités au Yémen après l'expiration dimanche d'une pause humanitaire remet en question l'organisation d'une conférence internationale prévue par l'ONU pour tenter de régler le conflit, a indiqué lundi le porte-parole adjoint des Nations unies Farhan Haq.

Selon des diplomates, l'ONU pensait organiser cette conférence à Genève autour du 28 mai.

Une coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite a repris dimanche ses raids aériens. Elle rejette la responsabilité sur les rebelles chiites Houthis, accusés d'avoir profité de la trêve pour se renforcer.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.