Manille accuse Pékin de construire une île secrètement

Manille accuse Pékin de construire une île secrètement

Photo: Keystone

Les Philippines ont rendu publiques mercredi, en plein sommet régional avec Barack Obama, des photos attestant selon elles d'un plan de construction secret par Pékin d'une île en mer de Chine méridionale. La Chine dément toute construction sur ce récif.

Les images montrent deux bateaux chinois préparant, selon Manille, la construction d'une île sur le récif de Scarborough, revendiqué par les Philippines.

Elles ont été diffusées par le gouvernement philippin quelques heures avant une discussion entre les dirigeants de l'association des pays d'Asie du Sud-Est (Asean) et le Premier ministre chinois Li Kequiang lors de ce sommet annuel organisé au Laos.

'Nous avons toutes les raisons de penser que leur présence est le prélude à des activités de construction sur le récif', a déclaré le ministre de la Défense philippin Arsenio Andolong.

Immenses filets déployés

La Chine dément toute construction sur ce récif, dont elle a pris le contrôle en 2012 après un conflit avec la marine philippine. Pékin y a depuis déployé d'immenses filets empêchant les pêcheurs philippins de pénétrer dans la zone.

Le scandale autour de ce récif symbolique vient rappeler à quel point la politique agressive de Pékin en mer de Chine empoisonne les sommets régionaux, et jusqu'au récent G20 organisé en Chine.

Washington sous pression

Washington suit le dossier de près alors que la militarisation croissante par Pékin de récifs transformés en îles artificielles et une récente décision d'arbitrage rendue à la Haye déniant à la Chine tous droits historiques sur la région ont contribué à aviver les tensions.

Dans le cas du récif de Scarborough, son importance stratégique pour les Etats-Unis pourrait changer l'équilibre précaire actuel.

Car cela permettrait à la Chine de disposer à terme d'installations militaires à seulement 230 kilomètres de l'île philippine de Luzon, où les forces américaines opèrent sur une base régulière.

Propos lénifiants de Pékin

Les responsables chinois interrogés mercredi campent sur la ligne officielle et démentent cette construction, sur laquelle les rumeurs se multiplient ces derniers jours.

'La Chine considérera toujours l'Asean comme une puissance importante pour la préservation de la paix régionale', a assuré Li Keqiang lors d'un discours consensuel devant ses homologues de l'Asean mercredi, sans une allusion au conflit maritime qui empoisonne ses relations avec ses voisins.

Pékin considère comme relevant de sa souveraineté la quasi-totalité de la mer de Chine du Sud, objet de prétentions territoriales concurrentes des Philippines, du Vietnam, de la Malaisie et de Brunei, toutes membres de l'Asean.

L'organisation régionale peine à trouver une ligne unie face à Pékin sur ce dossier, certains membres redoutant de déplaire au grand voisin chinois.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.