Matthew fait quatre morts aux Etats-Unis et des centaines à Haïti

Matthew s'essoufle aux Etats-Unis, désolation en Haïti

Photo: Keystone

L'ouragan Matthew a encore perdu du souffle samedi matin, rétrogradé en catégorie 1 aux Etats-Unis. Mais les autorités craignent désormais la montée des eaux. En Haïti, son passage dévastateur a fait au moins 400 morts, selon les derniers bilans 'très provisoires'.

Il régnait une certaine confusion sur ces bilan, alors que certains médias évoquaient vendredi déjà un nombre dépassant les 800 morts. La protection civile du Sud a parlé samedi pour sa part de 336 morts, le ministère de l'Intérieur de 271 morts.

Certains élus locaux des zones sinistrées estiment que ces chiffres sous-évaluent l'ampleur du drame: selon le sénateur Hervé Fourcand, l'ouragan Matthew a causé la mort d'au moins 400 personnes dans le seul département du Sud, sa circonscription.

'Nous sommes très prudents face à certains chiffres que l'on voit circuler sans que l'on sache forcément qui les communique et sans que l'on ait aucun détail sur les circonstances des décès', a commenté la directrice de la protection civile Marie-Alta Jean Baptiste.

'Compte tenu des difficultés d'accès à certaines zones et surtout, des difficultés de communication, nous ne pourrons pas parvenir à un bilan définitif avant mercredi', a-t-elle relevé.

'Tout perdu'

Quelque 80% des bâtiments de la ville de Jérémie ont été rasés, selon Jean-Michel Vigreux, directeur de l'ONG Care Haïti. La capitale du département méridional de Grande Anse compte environ 30'000 habitants.

Washington a envoyé un navire avec 300 Marines qui s'ajouteront aux 250 soldats et neuf hélicoptères déjà sur place. La France va envoyer 60 soldats et 32 tonnes (aide humanitaire, dispositifs de purification d'eau). 'Beaucoup d'habitants ont tout perdu. Ils n'ont plus rien hormis les vêtements qu'ils portent', selon l'ONG Care-France.

L'Unicef a estimé que 1,3 million d'Haïtiens - soit 10% de la population du pays - sont touchés, dont un demi-million d'enfants dans les régions les plus affectées. Selon l'organisation, près de 16'000 personnes se trouvaient toujours dans des refuges temporaires, car jusqu'à 80% des logements ont été détruits par endroits.

Des morts du choléra

Les craintes d'épidémies sont d'autant plus fortes que de nombreux centres de santé ont été détériorés. D'ailleurs, l'épidémie de choléra qui s'est déclarée après le passage de l'ouragan a déjà fait au moins 13 morts, ont annoncé samedi des membres de l'administration.

Le Dr. Donald François, directeur du programme de lutte contre le choléra du ministère haïtien de la Santé, a fait état de 62 malades.

Trois millions d'évacués

Aux Etats-Unis, le service météorologique national (NWS) prévenait samedi que Matthew allait déverser de fortes pluies sur plusieurs dizaines de kilomètres à l'intérieur des terres. Elles pourraient entraîner des crues soudaines importantes.

'Un décès sur quatre lors des ouragans tropicaux aux Etats-Unis est lié à la montée des cours d'eau douce dans les terres à cause des fortes pluies', a mis en garde samedi matin Rick Knabb, directeur du Centre d'information sur les ouragans (NHC), sur Twitter.

Selon le dernier bulletin du NHC, l'ouragan soufflait à 120 km/h, soit en catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte 5. Il devrait continuer sa remontée vers le nord en longeant la côte jusqu'en Caroline du Nord, avant d'obliquer vers le grand large.

La montée des eaux liées à l'ouragan - jusqu'à 3 mètres attendus par endroits - cumulée à la prochaine marée haute vont créer une association 'dangereuse', a averti le NHC. Les autorités des Etats concernés ont ordonné l'évacuation d'environ trois millions de personnes, dont près de la moitié des 850'000 habitants de Jacksonville (Floride).

Lors de son passage en Floride, Matthew a fait au moins cinq victimes et plus d'un million de personnes étaient toujours privées d'électricité samedi matin. Un plan d'urgence fédéral avait été mis en oeuvre au préalable dans quatre Etats (Floride, Géorgie, Caroline du Sud, Caroline du Nord).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.