Mer de Chine: Manille appelle Pékin à « respecter » le jugement

Pékin furieux du jugement à La Haye menace de

Photo: Keystone

La Chine a promis jeudi une 'réponse déterminée' en cas de 'provocation' après la sentence internationale invalidant ses prétentions en mer de Chine méridionale. Au même moment, Manille lui enjoignait de respecter cette décision.

Pékin a réagi avec fureur au jugement rendu mardi de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de la Haye, martelant qu'elle ne respecterait pas la décision d'une instance qu'elle considère illégitime. 'Si quelqu'un souhaite mener un acte de provocation contre les intérêts de sécurité chinois sur la base de cette sentence, la Chine répondra de façon déterminée', a lancé Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Pékin revendique la quasi-totalité de cette mer, soit 2,6 millions de kilomètres carrés - sur un total de plus de trois millions - , et se fonde pour cela sur une délimitation en 'neuf pointillés' apparue sur des cartes chinoises des années 1940.

La Chine argue qu'elle est la première à avoir découvert, donné un nom et exploité cette région stratégique militairement et économiquement (plus de 4500 milliards d'euros de fret y transitent chaque année).

Droits souverains violés

Mais la CPA a jugé que les 'droits historiques' revendiqués par la Chine dans 'la ligne en neuf traits' n'avaient 'aucun fondement juridique'. Elle a également dit que Pékin avait violé les 'droits souverains' des Philippines dans leur zone économique exclusive (ZEE), c'est-à-dire dans les eaux allant jusqu'à 200 milles marins de leurs côtes.

La Chine a empêché les Philippines d'y pêcher et d'y explorer les ressources en hydrocarbures, tout en construisant des îles artificielles. Ces dernières années, Pékin a mené de gigantesques travaux de remblaiement de la terre dans l'archipel très disputé des Spratleys.

Manille s'était dans un premier temps abstenue de demander à Pékin de respecter la sentence arbitrale.

Sommet Europe-Asie

Mais l'archipel a durci le ton jeudi avec un communiqué précisant les intentions du ministre des Affaires étrangères Perfecto Yasay lors du sommet Europe-Asie (Asem) prévu vendredi et samedi en Mongolie, et auquel participera le Premier ministre chinois Li Keqiang et le ministre suisse de l'économie Johann Schneider-Ammann.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.