Merkel huée en arrivant à un centre de réfugiés à Heidenau

Merkel huée en arrivant à un centre de réfugiés à Heidenau

Photo: Keystone

La chancelière Angela Merkel a affirmé mercredi qu'il n'y avait 'aucune tolérance' en Allemagne vis-à-vis des agressions 'abjectes' d'extrême droite, lors d'une visite dans un foyer de réfugiés, à Heidenau. Elle a été huée par un groupe de manifestants à son arrivée.

'Il faut le dire clairement: il n'y aucune tolérance vis-à-vis de ceux qui remettent en question la dignité d'autrui', a déclaré Mme Merkel, qualifiant à nouveau de 'honteuses' et 'abjectes' les violences d'extrême droite qui ont eu lieu dans cette petite ville durant le week-end.

Quelque 200 personnes ont hué la chancelière, en scandant les slogans: 'traîtresse' et 'nous sommes la meute', en référence à des propos tenus par le vice-chancelier social-démocrate Sigmar Gabriel, premier responsable du gouvernement à s'être rendu à Heidenau après les affrontements entre policiers et extrême-droite qui avaient fait plusieurs blessés vendredi et samedi soir. Il avait qualifié lundi ces manifestants de 'meute'.

Sur la route qui jouxte le centre de réfugiés, de nombreux véhicules passaient mercredi en klaxonnant, ont constaté des journalistes. Selon l'agence allemande DPA, l'extrême droite avait appelé à une telle action sur les réseaux sociaux, pour protester contre la visite de la chancelière.

Le groupe de manifestants, qui mêlait badauds et militants d'extrême droite de l'autre côté de la route, face au centre de réfugiés, était entouré par la police. Il s'en est également pris aux médias, présents en masse pour couvrir le déplacement de la chancelière.

Gauk dénonce la face sombre de l'Allemagne

Le président allemand Joachim Gauck a lui dénoncé l'existence d'une face 'sombre' de l'Allemagne. Les 'volontaires (s'occupant de réfugiés) veulent montrer qu'il y a une Allemagne lumineuse qui contraste brillamment avec l'Allemagne sombre que l'on devine lorsqu'on entend parler des attaques contre des centres de réfugiés ou même d'actes xénophobes contre des personnes', a-t-il dit en marge d'une visite dans un foyer berlinois.

Nouveaux incidents

Deux nouveaux incidents, qui n'ont pas fait de blessés, ont visé dans la nuit de mardi à mercredi des foyers accueillant des migrants.

A Leipzig, en pleine nuit, un 'inconnu a lancé un engin incendiaire à travers la fenêtre ouverte d'un bâtiment' vide qui devait accueillir à partir de ce mercredi 56 demandeurs d'asile, a indiqué la police locale dans un communiqué.

Par ailleurs, mardi soir, deux hommes fortement alcoolisés se sont introduits, armés d'un couteau, dans un centre d'accueil à Parchim (nord-est), a indiqué la police dans un communiqué. Plusieurs réfugiés qui se trouvaient à l'extérieur du bâtiment ont eu le temps de se mettre à l'abri et de prévenir le personnel de surveillance.

Les deux hommes ont pris la fuite, mais ont été interpellés. Ils sont poursuivis pour violation de domicile et infraction à la législation sur les armes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.