Migrants: Des députés conservateurs appellent Merkel à changer

Migrants: Des députés conservateurs appellent Merkel à changer

Photo: Keystone

Une quarantaine de députés du parti CDU de la chancelière allemande Angela Merkel l'ont appelé mardi dans une lettre à renoncer à sa politique d'ouverture aux migrants. Ils estiment qu'avec plus d'un million d'arrivants en 2015, le pays a atteint ses limites.

'Au regard des développements de ces derniers mois, il ne s'agit plus seulement d'un grand défi, nous sommes au bord des limites pour notre pays. C'est pourquoi nous jugeons qu'il est urgent de revenir sur l'actuelle politique d'immigration', écrivent ces députés, selon une lettre dont l'AFP a obtenu une copie.

Si ces dissidents n'ont pas voulu publier la liste des signataires, c'est la première fois qu'autant d'élus du parti de Mme Merkel apposent leur signature sur un document dénonçant la politique migratoire décidée par la chancelière en septembre. Celle-ci a de facto suspendu la réglementation européenne permettant le renvoi des migrants.

Appliquer la loi

'Nous ne voulons pas diviser le groupe parlementaire CDU, nous ne faisons que demander au début l'application de la loi. Je m'attends à une réponse au début de la semaine prochaine', a dit l'un des initiateurs du courrier, Christian von Stetten.

Ces députés notent en particulier que de nombreux pays de l'Union européenne ne partagent pas le fardeau que représente l'arrivée de centaines de milliers de migrants fuyant notamment la guerre en Syrie ou la misère.

Or, Mme Merkel a promis une réduction tangible du flux migratoire, non pas en fermant les frontières allemandes comme le préconisent certains de ses alliés, mais en agissant au niveau européen et international pour combattre les causes de la fuite et renforcer les frontières extérieures de l'UE.

Après la CSU

Si la quarantaine d'élus CDU ne représentent qu'une petite partie des 256 fauteuils du parti au Bundestag (chambre basse), ces contestataires s'ajoutent aux élus de la CSU, branche bavaroise des conservateurs (54 députés) qui est en opposition frontale avec la politique de Mme Merkel sur la question des migrants.

La chancelière est de plus en plus critiquée pour sa décision en septembre d'ouvrir son pays aux demandeurs d'asile.

Les violences attribuées à des migrants la nuit du Nouvel An à Cologne (ouest), notamment des centaines de cas d'agressions sexuelles, ont encore relancé le débat en Allemagne sur la politique d'accueil portée par Mme Merkel.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.