Nairobi demande le déplacement d'un camp de réfugiés en Somalie

Nairobi demande le déplacement d'un camp de réfugiés en Somalie

Photo: Keystone

Le Kenya a annoncé avoir donné trois mois aux Nations unies pour déplacer un camp accueillant un demi-million de réfugiés originaires de Somalie. Cette injonction entre dans le cadre des mesures de sécurité prises par le pays après le massacre de Garissa début avril.

Les autorités kényanes ont souvent accusé les islamistes de se cacher dans le camp de réfugiés de Dadaab, installé au Kenya par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au début des années 90 après la guerre civile en Somalie. Le Kenya veut désormais que le HCR déplace ce camp en Somalie, de l'autre côté de la frontière.

'Nous avons demandé au HCR de déménager les réfugiés en trois mois. Sinon, nous les déménagerons nous-mêmes', a déclaré le vice-président William Ruto dans un communiqué. 'Comme l'Amérique a changé après le 11-Septembre, Le Kenya changera après Garissa', a-t-il ajouté.

Les islamistes somaliens Chabaab ont revendiqué le massacre du campus universitaire de Garissa, dans l'est du Kenya, où 148 personnes ont été tuées le 2 avril dernier.

Mur en construction

Le complexe de Dadaab accueille plus de 600'000 réfugiés somaliens, selon William Ruto. Il est située dans une région reculée et aride du nord-est du Kenya. Le HCR n'a pu être joint dans l'immédiat.

Le vice-président a précisé qu'un mur de 700 kilomètres de long était en cours de construction le long de la frontière avec la Somalie pour empêcher l'entrée des Chabaab. 'Nous devons à tout prix sécuriser ce pays, quitte à perdre des affaires avec la Somalie', a-t-il affirmé.

Ces deux dernières années, les Chabaab ont tué plus de 400 personnes sur le sol somalien.

Sociétés fermées

Mardi, le Kenya a fermé 13 sociétés somaliennes de transfert de fonds installées au Kenya pour couper les islamistes de leurs sources de financement. William Ruto a précisé que toute entreprise ayant collaboré avec les Chabaab serait fermée.

Lundi, l'armée kényane a lancé des frappes aériennes contre des objectifs islamistes en Somalie. Elle intervient contre les Chabaab depuis plusieurs années dans le cadre de l'Amisom, la force de maintien de la paix de l'Union africaine déployée en Somalie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.